Qu'en sera-t-il du "Revenge Porn" en 2025 ?

Coucou 2025 Vendredi 11 avril 2014

Réécoute
[title]
Chaque semaine, Alexandre Majirus fait un tour dans le futur d'où il nous ramène en exclusivité des infos sûres à 99,99%. Si une anticipation s'avère fausse, c'est le futur qui est en tort, pas notre chroniqueur.

Chers auditeurs… Je vais vous faire une confidence : autour de cette table, trois personnes rêvent secrètement d'être victimes d'un revenge porn pour que les gens croient qu'ils ont déjà eu des relations sexuelles. Je vous donne un indice : je ne fais pas partie des trois.

Je n'en fais pas partie car j'ai déjà été victime du "porno de vengeance". La première fois, c'est quand j'étais bébé. Dans les albums de photos de famille, il y a une demi-douzaine de clichés où l'on me voit nu, dans le jardin, dans la baignoire, toujours dans des positions très lascives et avec le sourire. J'étais peut-être consentant, allez savoir, je ne m'en souviens plus. Toujours est-il que 25 ans après, ma mère continue de montrer ces photos compromettantes à ses copines. Dans quel but ? Pour se venger, bien sûr. Pour se venger du fait que je n'ai pas réussi à tuer mon père pendant mon complexe d'œdipe… Et que j'ai toujours refusé de coucher avec elle lors de mon stade phallique.

Et ça ne s'est pas arrangé avec le temps. Ma mère a toujours été jalouse de mes copines. En 2025, je sors avec une fille très sexy, elle s'appelle Carolina. Je suis très fier d'elle car en 2025, Carolina a enfin réalisé son rêve d'enfant en devenant une star du porno ! Sauf que voilà, elle a fini par me quitter pour vivre sa passion cinéphile à fond. Je ne l'ai pas supporté et ma vengeance a été terrible : j'ai mis sur internet des photos de nos vacances au ski où Carolina est habillée de la tête aux pieds, emmitouflée dans une doudoune, la tête cachée sous un bonnet. C'est ce qu'on appelle un reverse porn, un porno de vengeance inversé. À cause de ces photos vêtues, Carolina s'est faite blacklister de l'industrie porno et s'est retrouvée au chômage.

2025, une mauvaise année pour les couples. Rémi Gaillard aussi se sépare de sa nouvelle copine, Laetitia. Trois jours de passion brûlante. C'est elle qui l'a quitté bien sûr, quand elle a découvert sa vidéo de Free Sex. Fou de colère, Rémi Gaillard se rend chez elle, il a obtenu son adresse en la suivant un soir. Grâce à son passepartout universel qui lui permet de compter un bon nombre de conquêtes à son actif, Rémi Gaillard entre chez Laetitia. Le ton monte, Laetitia prend peur et se cache sous un meuble. Rémi Gaillard envoie valser la vaisselle qu'il lui a offerte lors de leur premier et unique rendez-vous. Rémi finit par quitter l'appartement… accompagné par deux policiers, prévenus par les voisins. Un mois plus tard, Rémi Gaillard se venge en balançant des photos de Laetitia à poil sur Facebook. Des poils, Laetitia en a beaucoup. Laetitia est un chien, un dogue de Bordeaux. 

Hormis ce couac, en 2025, le revenge porn est entré dans les moeurs de manière totalement décomplexée. Par exemple, lorsqu'on se retrouve nu sur le web, on ne dit plus : "Naaan, ma réputation est foutue, je vais porter plainte contre Rémi Gaillard." mais "Mmmh, pas mal… comment tu trouves mes nouveaux seins ? Je ne fais pas trop chaudasse sur la photo ? Tu penses que je peux l'utiliser pour mon CV ?"

Mais si le revenge porn est devenu une pratique banale en 2025, elle traîne néanmoins son lot de drames. Exemple avec Mary-Kate Olsen qui est victime d'un revenge porn. Le problème c'est que tout le monde croit que c'est Ashley, sa soeur jumelle, sur les photos. Mary-Kate, pour échapper à l'opprobre, accuse sa soeur. Poussée à bout et choquée par le mensonge éhonté de Mary Kate, Ashley se suicide. Prise de remords après l'enterrement, Mary Kate prend l'identité de sa soeur défunte Ashley et annonce que c'était en fait Mary Kate qui a été victime du revenge porn et qui s'est suicidée. L'honneur de sa soeur morte est rétabli, Mary Kate finit ses jours dans un hôpital psychiatrique, tout est bien qui finit bien !

@alexmajirus

> Écoutez Touche pas à mon poke en entier.

> N'oubliez pas de liker la page de l'émission sur Facebook et de suivre @tpmpk_lemouv sur Twitter. 

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes.

Commentaires