Qu'en sera-t-il du Front National en 2025 ?

Coucou 2025 Samedi 14 juin 2014

Réécoute
Qu'en sera-t-il du Front National en 2025 ?
Chaque semaine, Alexandre Majirus fait un tour dans le futur d'où il nous ramène en exclusivité des infos sûres à 99,99%. Si une anticipation s'avère fausse, c'est le futur qui est en tort, pas notre chroniqueur.

Ça y est : en 2025, le FN est enfin le premier parti de France et de Westeros. Marion Maréchal Le Pen, nièce de feu Marine, assassiné dans des circonstances qui rappellent le meurtre de Martin Luther King, est élue présidente de la République.

Première mesure politique forte de l'année 2025 : le Front National décide de sortir de la zone Bitcoin pour revenir à l'Euro. Deuxième mesure : Yannick Noah est obligé de porter des chaussures. Troisième mesure phare : Robert Faurisson, nommé directeur de la Sorbonne, doit changer de nom. Il s'appelle désormais Robert Vrairisson et officie, pendant son temps libre, en tant que chasseur de chasseurs de nazis.

En 2025, les temps sont durs pour L'UMP et le PS qui tombent dans les limbes de l'opposition. Précisons que le FN ne réunit plus les deux partis sous le sobriquet d'UMPS... mais d'UMPD. La faute à Geoffroy Didier qui est passé de l'UMP au PS et a reconnu, dans une interview accordée à Têtu, qu'il ne suçait pas que des glaçons.

Mais en 2025, et c'est de bonne guerre, le FN a également droit à un petit surnom railleur. Suite à un match de basket entre français de souche organisé dans les jardins du palais de l'Élysée, l'UMPD ne se fait pas prier pour parler de FNBA.

Le Front National goûte peu la plaisanterie et comprend que le parti est allé trop loin dans son entreprise de dédiabolisation. Afin de faire peur à nouveau, Marion Maréchal Le Pen lance une campagne de rediabolisation. Sur internet notamment où le podcasteur Herman Goring fait des vidéos cartonne. En moyenne, ses sketchs font six millions de vues même si certains trolls contestent ce chiffre.

Pour ma part en 2025, je cherche encore et toujours l'amour. C'est une sacrée bataille. J'ai d'abord tenté ma chance sur Oreiller & Réconciliation, une application de rencontre lancée par Alain Soral. Trop virile pour moi.

Un jour, j'ai croisé une fille dans le métro. Non, ce n'était pas Zaz. Elle portait un t-shirt jaune très sexy barré d'un lambda majuscule. De son t-shirt super moulant dépassait un bout de tatouage dans le haut de son dos. Je lui ai demandé ce que représentait son tattoo. Elle m'a dit que c'était une référence au personnage d'Edward Norton dans American History X. Trop cool, j'adore les filles cinéphiles.

Elle m'a ensuite dit au revoir car elle partait en tournée. C'était le graal : j'ai toujours rêvé de sortir avec une chanteuse. Je l'ai suppliée pour la suivre en tournée, elle a accepté. Point de détail de l'histoire : elle parlait d'une tournée anti-racailles dans le métro ce qui est beaucoup moins rock'n'roll.

Mais j'avais bon espoir de la raisonner à ce sujet. Un jour, enfin dix minutes après s'être rencontrés dans le métro pour être exact, elle m'a prêté son livre de chevet. Les protocoles des Sages de Sion. Je lui ai dit : « Déjà lu, c'est un apocryphe passionnant mais terrifiant. » Elle m'a répondu : « Oui, c'est fou à quel point cet apocryphe est criant de vérité ! »

@alexmajirus

> Écoutez Touche pas à mon poke en entier.

> N'oubliez pas de liker la page de l'émission sur Facebook et de suivre @tpmpk_lemouv sur Twitter. 

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes.

Commentaires