Qu'en sera-t-il des amis sur internet en 2025 ?

Coucou 2025 Dimanche 29 juin 2014

Réécoute
Qu'en sera-t-il des amis sur internet en 2025 ?
Chaque semaine, Alexandre Majirus fait un tour dans le futur d'où il nous ramène en exclusivité des infos sûres à 99,99%. Si une anticipation s'avère fausse, c'est le futur qui est en tort, pas notre chroniqueur.

En 2025, après une vingtaine d'années de douces illusions frivoles et arrogantes concernant l'amitié numérique, nous nous rendons compte que nous sommes tous de très mauvais amis. Tous, hormis David Doucet. Vous souvenez-vous de ces mails intempestifs à la grammaire hésitante qui commençaient par : 

Excuse-moi de t'importuner par ce message, une mésaventure m'est survenue lors de mon voyage sur l'Afrique.


 

Ces courriels qui polluaient nos boîtes Gmail, nous les appelions "spams" voire "arnaques" (vous ne me voyez pas car nous sommes à la radio mais je mime des guillemets pour les termes spams et arnaques. Je viens d'ailleurs de les re-mimer). Ces "spams" donc, ces "arnaques"... étaient envoyés depuis l'adresse mail d'amis qui, c'est ce qu'on pensait en 2014, s'étaient fait pirater leurs comptes. Ceux qui, comme David Doucet, tombaient dans le panneau et envoyaient de l'argent via Western Union en Cote d'Ivoire à Abidjan, on les taxait de crédules, d'idiots, d'imbéciles, de cornichons, de stupides, de simples d'esprit, de gros débiles, de demeurés, de sous-hommes. Et pourtant ces gens crédules, ces idiots, ces cornichons, ces personnes stupides, ces simples d'esprit, ces gros débiles, ces demeurés, ces sous-hommes étaient tout bonnement de vrais amis. Car en 2025, on découvre que des milliers de ressortissants français sont bloqués à Abidjan, sans passeport ni argent et ce depuis quinze ans pour certains. À cause de qui ? Hé bien de nous, leurs soi-disant amis, qui n'avons daigné régler leur 1450€ de frais d'hôtel et leur 250€ de facture téléphonique. En 2025, les frais d'hôtel de mon ami Clément s'élèvent à 100 000 Bitcoins. La facture téléphonique de mon ami Cal à 50 000 Bitcoins.

Je comprends maintenant pourquoi je suis sans nouvelle d'Augustin depuis le 7 juin 2012, date à laquelle j'ai reçu ce que je considérais, à l'époque, comme un spam. Si tu m'entends depuis Abidjan Augustin, je te dois des excuses : je regrette d'avoir douté de ton mail de détresse, de ne pas t'avoir cru quand tu m'as écrit : "Merci une fois encore pour ta confiance, je te rembourserai c'est sûr."

En 2025, un énième drame finit d'achever l'amitié numérique. Un individu que nous appellerons Raphael poste sur Facebook l'annonce suivante :

Salut les amis, des volontaires pour m'aider à déménager mon appartement ?


Le silence est assourdissant. Aucune réponse hormis un like de son frère Paul. Raphael finit par déménager seul son loft de 200 m2 et se fait un lumbago en portant en même temps son lit kingsize et son frigo américain, afin de limiter les allers-retours. Raphael se rend compte que ses amis Facebook ne sont pas ses vrais amis. Pire, Raphael se rend compte que sa famille, notamment son frère Paul qui possède pourtant une entreprise de déménagement, n'est pas sa vraie famille.

Mais comme dit Pascal, mon ami informaticien et philosophe à ses heures, "le coeur a ses réseaux que le réseau ne connait point."

Retour en 2025, je me suis fait tatouer dans le bas du dos la citation qui suit, trouvée sur un skyblog : "Un ami c'est celui qui comprend ton passé, croit en ton avenir et t'accepte tel que tu es aujourd'hui." Une maxime que l'on devrait appliquer avec tout le monde, même avec les nazis. Pardon, sauf avec les nazis.

Est-ce que je pardonne le passé nazi de David ? Oui. Est-ce que je crois en son avenir ? Oui, il a toujours son passeport argentin en poche et il a su trouver un nom suffisamment sobre pour ne pas éveiller les soupçons du centre Simon-Wiesenthal. Est-ce que je l'accepte tel qu'il est aujourd'hui ? Oui, mais heureusement que c'est notre dernière émission !

Vous avez bien entendus chers auditeurs. Je ne sais pas pourquoi je mets auditeurs au pluriel alors que même ma mère ne m'écoute pas. Cher unique auditeur, c'est notre dernière émission. On se reverra sûrement en 2025 mais d'ici là,restons en contact : tu peux retrouver David Doucet sur Grindr. Quant à Vincent et moi-même, "excuse-nous de t'importuner par ce message, une mésaventure nous est survenue lors de notre voyage sur l'Afrique. A l’heure où je te parle on doit 1450 euro des frais d’hôtel et 250 euros de facture téléphonique. Je viens de recevoir une menace à payer avant mon départ ce qui me mets dans une frustration absolue. Merci une fois encore pour ta confiance, on te remboursera, c'est sûr." Envoie-nous ton argent par WESTERN UNION à l'adresse suivante : 116 Avenue du Président Kennedy, 75016 Abidjan. Merci, tu es un super ami !

@alexmajirus

> Écoutez Touche pas à mon poke en entier.

> N'oubliez pas de liker la page de l'émission sur Facebook et de suivre @tpmpk_lemouv sur Twitter. 

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes.

Commentaires