PUR, le label qui sert à rien

Le 7-8 Jeudi 13 juin 2013

Réécoute
Dernières diffusions
PUR, le label qui sert à rien
Quatre ans après sa création, la HADOPI donne naissance à un label d'offre légal "PUR" qui garantit le respect des droits d'auteur sur des sites d'offre légal. Désormais il est possible de télécharger livres, musique, films en toute légalité et avec des garanties... Enfin presque.

 

Les droits d'auteurs, thème ô combien important de ce début du XXIème siècle. Comment concilier Internet et rémunération des artistes et auteurs ? Internet est fondé sur le partage, l'échange : films, séries, musique, tout circule. Et gratuitement.

Les plus vieux ont connu Napster, la première plateforme d'échange, c'était l'époque du peer to peer. Aujourd'hui on parle de torrent et tout le monde se fournit sur Pirate Bay. Plus besoin d'attendre l'arrivée en France du dernier épisode de Game of Thrones en VF. De toute façon c'est trop long : un, deux, trois ans après sa diffusion aux Etats-Unis !

 

En France, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, une instance a été créée en 2009 pour tenter d'endiguer le téléchargement illégal : c'est la Haute Autorité de la Diffusion des Oeuvres et de la Protection des droits sur Internet aka la HADOPI.

Quatre ans après sa création, la HADOPI donne naissance à un label d'offre légale, "PUR", qui garantit le respect des droits d'auteur. Désormais il est possible de télécharger livres, musique, films en toute légalité et avec des garanties... En théorie.

 

> Klaire a testé tous les sites de téléchargement labélisés "PUR"


Sur une vingtaine de site, seuls trois sont efficaces. Le premier est celui d'Arte qui mise sur la VOD. Mais pour regarder le premier épisode de la nouvelle saison de True Blood  (le 16 juin), c'est pas la peine. La bloggeuse nous raconte tout ça et démonte, mine de rien, la HADOPI, son label et sa bienséance hypocrite.

Finalement, le dindon de la farce, c'est toujours le même: toi, petit consommateur.

 

De l'info et des chroniqueurs foutraques

Reportage au E3, le salon du jeu vidéo à LA par Coralie Garandeau

 

No Comment d'Amaëlle Guitton: la Grèce éteint la télé publique

 

L'actu au karcher avec Pascal Bertin: quand la télé s'éteint

 

La façon de penser de Thibaut de Saint-Maurice: les grévistes sont-ils de gros égoïstes?

 

La tête dans les réseaux avec Lucinda Terreyre: Le sang des schtroumpfs

 

Suivez le geek, Guillaume Ledit: le programme de Prism

 

 

La prog' du jour

CHINA RATS-Nip It In The Bud

TAHITI 80-Big day

FéFé-Le charme des premier jours

The LEISURE SOCIETY-Forever shall we wait

ABSYNTHE MINDED-Envoi

SAULE-Chanteur bio

TRENTEMOLLER / JONNY PIERCE-Never stop running

Et derrière le micro, Amaëlle Guiton, à la console Damien Sangally et dans les coulisses, Lucinda Terreyre. A la programmation musicale, on dit merci à Jérôme Bonnetin.

 

Suivez le 7-8 sur twitter: @7a8lemouv et sur devenez fan de la page Facebook

(ré)écoutez toutes les émissions

Abonnez-vous au podcast  > RSS & ITunes

 

Commentaires