Prostitution : pour ou contre la pénalisation du client ?

Point G comme Giulia Mardi 26 novembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Prostitution : pour ou contre la pénalisation du client ?
Le débat sur la prostitution se cristallise en ce moment sur une question : « Faut-il ou non pénaliser le client ?». C’est la mesure phare d’une proposition de loi qui doit être examinée demain à l’Assemblée nationale.

 

Pénaliser le client, c’est un nouveau pas vers l’abolition de la prostitution… Le mac, le proxénète sont déjà des hors la loi, les prostitués n’ont pas le droit au racolage même passif. Mais jusque là, le client, lui, s’en tire indemne même s’il contribue, à son échelle, à maintenir la prostitution.

La plupart des féministes sont pour : « Désolé les chéris mais le droit à la prostitution c’est le droit à disposer du corps de l’autre ». Car non dans la majorité des cas, la prostitution n’est pas un choix mais une contrainte. Les chiffres indiquent que neuf prostituées sur dix le sont contre leur volonté. Et puis si l’on considère la prostitution comme un marché, s’il n’y a plus de demandes il n’y aura plus d’offre, et donc plus de prostituées.

A l’opposé, il y a les 343 salauds qui refusent que l’Etat intervienne dans leur lit, et pour qui la prostitution est une fatalité « Touche pas à ma pute » – le plus vieux métier du monde -.

 Et enfin en faisant un pas de côté, on trouve d’autres pétitionnaires, comme le chanteur Antoine et l’actrice Catherine Deneuve qui s’opposent à ce volet répressif dans la crainte d’une plus grande précarisation des prostitués. Mettre le client à l’amende, c’est rejeter les prostitués hors du centre-ville, à l’abri des regards, à l’écart de toute protection. Pas de doute il faut faire quelques chose, mais pour eux ce n’est pas la bonne mesure.

Prostitution : pour ou contre la pénalisation du client ?, on en parle ce soir avec Julie Muret, porte parole d’Osez le féminisme et Eric Fassin, sociologue et auteur de « Démocratie précaire. Chroniques de la déraison d’Etat » aux éditions la Découverte.

 

Demain : Egalité et bonheur conjugal

 

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes


Point G comme Giulia : Giulia Foïs

Attachée de production : Julie Verne

Community Manager : Capucine Darmuzey

 

Commentaires