Pourquoi t'as pas voté ?

le Reportage de la Rédaction Lundi 24 mars 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Pourquoi t'as pas voté ?
L'abstention a atteint un nouveau record dimanche pour des élections municipales. 38,6% des inscrits ne se sont pas déplacés. Les jeunes sont particulièrement démobilisés. Un désengagement qui se corrige difficilement.

 

38,6% d'abstention, voilà ce que ça donne. Le FN qui grimpe, une mairie (Hénin-Beaumont) emportée dès le premier tour, et une classe politique désorientée, ne sachant plus que dire, que faire, pour convaincre une population qui ne l'écoute plus de revenir vers les isoloirs.

Il y a pourtant de plus en plus de jeunes candidats. Mais d'après le sondage de l'institut Ipsos/Steria pour Radio France (1.500 personnes interrogées entre le 20 et le 22 mars), la jeunesse de France est particulièrement démobilisée : il n'y aurait que 41% de participation chez les 18/24ans, contre 76% chez les plus de 60 ans.

 

L'ANACEJ lance une enquête sur l'abstention des jeunes aux élections © AFP, 2014

 

Les jeunes votent de moins en moins, et ce n'est pas près de s'arranger. "Quand on ne fait pas le premier pas tout de suite", explique Marie-Pierre Pernette, "on ne revient pas de sitôt vers les urnes. Il y a un coche qu'il ne faut pas rater." Marie-Pierre Pernette, c'est la déléguée générale adjointe de l'ANACEJ (l'Asso nationale des conseils d'enfants et de jeunes). Elle n'est pas franchement heureuse de ce qui vient de se produire. "Il ne faut pas baisser les bras, mais tenter de comprendre ce qui pourrait les faire revenir."

 

Justement, ça tombe bien : l'ANACEJ vient de lancer une enquête auprès de 1750 jeunes. L'étude les interroge sur les raisons qui les amènent à ne pas voter. "Le système de la procuration est mal connu", avance Candice Dziejak, membre du comité jeunes de l'association. "Les jeunes bougent pour leurs études et ils doivent savoir que ce système est une démarche simple."

 

Le vote des jeunes, une vieille histoire © INA.fr, 1974

 

D'autres évoquent le manque de débats politiques dans le cadre scolaire, qui permettraient de sensibiliser les prévotants. "Peut-être aussi que 18 ans pour un premier vote, c'est trop vieux." L'ANACEJ se veut neutre politiquement. Son président est un élu socialiste, sa première vice-présidente, une conseillère municipale UMP. Les résultats de cette étude, qui sera complétée au moment des européennes, seront décryptés par un comité scientifique, puis transmis au monde politique. "Souvent les élus ont envie d'aller vers les jeunes mais ne savent pas comment faire", ajoute Marie-Pierre Pernette, qui espère bien les rassurer, eux aussi.

 

Plus d'infos sur cette étude, "Prêt-e-s à voter", sur le site officiel de l'ANACEJ.

La rédaction du Mouv' s'est aussi intéressée aux VRP Juniors du Front National, décryptage de la stratégie "jeune" du FN lors des municipales.

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.


Photo de couverture : Cc FlickR Semilla Luz

 

Commentaires