Pourquoi pleure-t-on parfois en écoutant de la musique ?

Un lien pour survivre Lundi 31 mars 2014

Réécoute
Pourquoi pleure-t-on parfois en écoutant de la musique ?
Les larmes qu'on verse sous l'effet de l'émotion ont une composition chimique différente de celles qui surviennent lorsqu'on a, par exemple, une poussière dans l’œil. Et celles qui montent en écoutant de la musique ? Petit point sur "les larmes d'écoute".

On se retrouve dans un concert ou tranquillement chez soi. Sans crier gare, la musique nous submerge. Les larmes montent sans qu'on soit capable de dire pourquoi, à part peut être un « c‘est beau » étranglé d'émotion. C’est beau, certes, mais c’est bien plus que ca...



Nietzsche disait qu’il ne pouvait faire de différence entre les larmes et la musique. Cioran, qui a beaucoup écrit sur le sujet, voit dans les larmes une traduction matérielle de la musique.

Le lien du jour fait le point sur les "larmes d'écoute", à travers une tribune de Quietus et l'étude du musicologue Matthieu Guillot.

 


 

 

> Retrouvez tous les liens pour survivre

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

>  Suivre Aurélie Champagne sur Twitter

Illustration de couverture: Photo cc Flickr/Daniel Duende

Commentaires