Pour en finir avec une mélancolie Française

Le 12-13 Jeudi 26 avril 2012

Réécoute
Dernières diffusions
Pour en finir avec une mélancolie Française
Nous recevons Eric Boustouller, Président de Microsoft France et auteur de "L'atout Numérique"

 

12h: Eric Boustouller pour son livre "L'atout numérique" aux Editions JC Lattès

L'irruption du numérique suscite fantasmes et inquiétudes. Peur que tout s'emballe ? D'une société de surveillance, ou d'assistés de la technologie ? Stop. Résolument optimiste, Éric Boustouller, patron de Microsoft France, met à plat les idées fausses. Et montre comment le numérique apporte des solutions aux équations qu'on croyait impossibles.

Faire reconnaître son talent à grande échelle, bénéficier d'une éducation sur mesure à l'heure des classes surchargées, réconcilier vie privée et professionnelle, s'appuyer sur l'intelligence des machines pour "augmenter" la nôtre... Pour Éric Boustouller, l'atout numérique, c'est un immense champ d'opportunités pour reprendre le contrôle sur nos vies et booster notre économie. À condition d'en finir avec les idées noires.

Un ouvrage clair et vivant, des témoignages et des rencontres. Un regard humaniste sur les enjeux d'une société qu'il nous appartient de réinventer.

Une courte Bio:

Eric Boustouller, 51 ans, a rejoint Microsoft en 2002 et est depuis 2005, Président de Microsoft France (1 500 collaborateurs) et Vice-président de Microsoft International. Il a, à ce titre, beaucoup oeuvré pour le développement des investissements de Microsoft en France dont la création d'un laboratoire commun de recherche fondamentale avec l'INRIA, l'implantation en France d'un Centre de Développement consacré à la recherche sur Internet, l'aide aux jeunes start-up du web et du logiciel pour dynamiser l'industrie française du numérique.

12h30: le Journal

 

12h50: La Chronique environnement d'Elisabeth Bonneau

 

13h: le journal 2.0 de Mathieu Gérard

 

13h15: Le portrait de Norbert Saada, producteur Cinéma par Sandrine Vendel

 

13h30: Le Club avec Laurent Bachet, Claire Fournier et Florence Dauchez

 

Commentaires