Poupou presque vainqueur

Retour sur cent Tours Vendredi 05 juillet 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Poupou presque vainqueur
Il détient le record de podiums du Tour. Raymond Poulidor a terminé huit fois deuxième ou troisième du classement général. Mais il n'a jamais remporté l'épreuve. Ses bêtes noires : Jacques Anquetil, Eddy Merckx et le destin.

 

Ah ce brave Poupou ! Quand on n'a pas de veine, on n'a pas de veine. Raymond Poulidor était un grand champion cycliste. Personne ne pourra le nier. Avec 189 victoires à son palmarès en professionnel, il est une légende. Milan San Remo 61, Flèche wallone 63, Tour d'Espagne 64, Critérium du Dauphiné 66 et 69...

 

 

 

Mais sur le Tour de France. Rien. Nada. Peau d'zob. Il n'a même jamais porté le maillot jaune. Je ne parle pas de le conserver à l'arrivée à Paris. Je parle de l'endosser, ne serait-ce qu'un matin, quitte à le reperdre le soir venu. Pour ça, c'est un échec complet. En 1973, il a fini le prologue à la deuxième place, à huit centièmes du leader, le Néerlandais Zoetemelk.

 

 

Raymond Poulidor dans une pub pour une laque © Gibbs Sport

 

La frustration est probablement gigantesque, d'autant qu'il détient tout de même un record : celui du plus grand nombre de podiums sur cette compétition. Par huit fois, il a terminé deuxième ou troisième du classement général. En 1962, il termine sur la plus petite marche alors qu'il a commencé la course avec une main dans le plâtre. Il est encore troisième en 1976, à quarante ans bien sonnés.

 

Pour rouler sur le compte twitter d'Augustin Arrivé, pédalez ici : @joel_kienast

 

Et retrouvez d'autres histoires du Tour sur lemouv.fr

 

Commentaires