Portrait de Christine and The Queens

Queer as Rock Jeudi 27 mars 2014

Réécoute
Portrait de Christine and The Queens
Cette semaine Queer As Rock tire le portrait de Christine and the Queens.

"Christine and the Queens". Derrière cette promesse de groupe se cache en fait un petit bout de fille, Héloise Letissier. En une poignée de chansons sombres et ambigues, cette jeune Nantaise de 25 ans a jeté le trouble dans la pop hexagonale. A tel point qu'une partie de la presse spécialisée croit voir en elle une sorte de "Lady Gaga à la Française". La chanteuse, elle, trace sa route avec ambition et exigence, sous l'influence composite de Michael Jackson (dont elle a d'ailleurs repris un titre), Lou Reed, Björk, Klaus Nomi ou encore Peaches.

Mélange des genres

L'univers de Christine est "queer" par définition. Son but? Nous faire partager sa fascination pour l’androgynie, le travestissement et le mélange des genres. Que ce soit sur scène, dans ses clips ou dans ses chansons, Christine aime brouiller les frontières entre pop et electro, entre musique et performance théatrale, entre masculin et féminin. Son personnage doit autant aux drag queens de Londres (ces fameuses "queens" qui suivent son nom) qu'aux danseurs de "voguing" qu'elle met d'ailleurs à l'honneur dans le clip de 'The Loving Cup':

Lors de la dernière cérémonie des Victoires de la musique, Christine devient à son tour une reine. Ce soir-là, la France découvre médusée cette fille en costume lamé or qui danse comme l'ex roi de la pop.

Quelques semaines avant la sortie de "Chaleur Humaine", son premier album, Queer As Rock tente de décoder le génôme de Christine and the Queens, avant que le succès ne catapulte la chanteuse à la place qu'elle mérite: la première place.

Retrouvez Christine and the Queens sur Twitter.


 

auteur: Romain Burrel

Retrouvez toutes les chroniques de Queer As Rock

Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires