Petites et Grande Histoire(s) de l’infidélité

Point G comme Giulia Mardi 22 octobre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Petites et Grande Histoire(s) de l’infidélité
Une pomme rouge à moitié croquée, des slogans sans ambiguïté et une campagne de pub inévitable à chaque coin de rue. Ca, c’est pour «Gleeden», le site de rencontre extra-conjugale, qui attire l’œil autant qu’il intrigue

 

A ses côtés, affichés sur tous les murs de France, on trouve son fidèle compagnon, Ashley Madison, leader international de la rencontre extra-conjugale, qui s’apprête à fêter ses un an en France.
Si le premier ne cesse de nous rappeler que «parfois c’est en restant fidèle que l’on se trompe le plus», le second pose toujours la même question à 18h : «Savez-vous où se trouve votre femme ?». Et un point commun les unis : tromper, c’est tendance et aussi simple que poster une lettre à sa grand-mère.

 

Oui, tout laisse à penser aujourd’hui que la fidélité, c’est ringard et que pour être «in» il faut tromper. A force de vouloir sans cesse et sans limite pimenter la vie de couple, les sites de rencontres comme les magazines incitent davantage à faire naitre des cornes qu’à rester fidèle. Des love hôtels aux applications pour téléphone portable, tout indique que l’air du temps est à la tromperie. Si plus que jamais, l’enjeu du couple aujourd’hui est de durer, ce long terme rime pour certains avec infidélité. Mais, au fond, l’adultère n’a rien de nouveau et est aussi vieux que le monde. Aussi mouvant que le couple lui-même, il a longtemps été puni, considéré comme un délit, avant d’être dépénalisé en 1975. Au nom de quoi, en fait l’adultère est un péché ? Pourquoi était-il puni et comment ? Mais si l’infidélité semble, en apparence être rentrée dans les mœurs, sondage après sondage, la fidélité reste pourtant considérée par la majorité d’entre nous comme une vertu cardinale. Alors comment se manifeste l’infidélité aujourd’hui et pourquoi continue-t-elle à déranger ?

Petites et Grande Histoire(s) de l’infidélité, on en parle ce soir avec Agnès Walch, historienne et auteur d’une «Histoire de l’adultère» (Editions Perrin). Avec nous également, le représentant France du site Ashley Madison.

 

 

Demain : Comment l'ensorceler ?

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

 

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

 

 


Point G comme Giulia : Giulia Foïs

Attachée de production : Julie Verne

Community Manager : Capucine Darmuzey


Commentaires