Petite philosophie du bronzage

Façon de penser Jeudi 11 juillet 2013

Réécoute
Petite philosophie du bronzage
Ca y est l’été : grand soleil depuis quelques jours, et partout dans les parcs, aux terrasses des cafés, sur les plages, l’activité numéro 1 est devenu le bronzage…

 

Nous retrouvons le soleil avec le même enthousiasme qu’une tribu primitive dont la grande prétresse chanterait cet hymne : Soleil, Soleil, je suis née dans tes bras. On vous prévient ça reste dans la tête...

 

Evidemment qui dit bronzage dit soleil mais qui dit bronzage dit aussi nudité.…Et bronzer cela revient finalement à exposer son corps ou une partie de son corps, nu, à la pleine lumière du soleil.

Bronzer n’a rien d’anodin, c’est une activité qui engage l’être tout entier, mon rapport à moi, mon rapport aux autres, mon corps bien sûr puisque  ça en modifie l’apparence, mais bronzer ça engage aussi mon esprit !

Ah on n'y pensait pas à tout ça quand on a ouvert le 3e bouton de sa chemise en terrasse du café ? Ni quand on s'est passé de la crème sur sa serviette de plage...

Comme quoi les actes les plus classiques de notre quotidien peuvent avoir une lourde portée philosophique !

On vous explique pourquoi dans la chronique Façon de Penser à (ré)écouter en haut de cette page.

 

Petit conseil quand même, bronzer c'est bien, les coups de soleil c'est mieux. Ba oui ça fait des jolis mêmes pour les Internets...

 

Toutes les chroniques "Façon de penser"

> Abonnez-vous au podcast : RSS & ITunes


Commentaires