Petite et grande histoire(s) du célibat

Point G comme Giulia Mardi 01 octobre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Petite et grande histoire(s) du célibat
«Sainte Catherine, aide-moi. Ne me laisse pas mourir célibataire. Un mari, Sainte Catherine, un bon, sainte Catherine, mais plutôt un que pas du tout».

A en croire ces incantations religieuses et ces plaintes désespérées, il serait donc préférable d’être en couple et mal accompagné plutôt qu’être seul. Le célibat effraie autant qu’il bouscule, semble-t-il. Du dandy à la vieille fille, en passant par la courtisane ou encore le prêtre,  ces figures du célibat fascinent, intriguent et questionnent. Pourtant aussi banal qu’atemporel, le célibat ne cesse d’interpeller le regard, aussi bien des autres que de soi sur la vie sentimentale. A l’heure où les prêtres demandent de plus en plus le droit au mariage et où l’ombre de la vieille fille plane de moins en moins sur les célibatantes, à quoi ressemble les célibataires aujourd’hui et comment se vit le célibat ? Simple période de transition pour certains, véritable fardeau pour d’autres, parenthèse enchantée, le célibat d’aujourd’hui ressemble-t-il à celui d’hier ? Notre regard sur les célibataires a-t-il changé ?
Petite et grande histoire(s) du célibat, c’est le sujet de ce soir avec Jean-Claude Bologne, auteur de «Histoire du célibat et des célibataires» publié chez Fayard et Claire Chaudière de la rédaction du Mouv'.

 


 

 

Les bons conseils de Mathilde Terrier, c'est aussi ce soir.

 

 

Demain : La guerre des fesses

 

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

 

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

 

 


Point G comme Giulia : Giulia Foïs

Attachée de production : Julie Verne

Commentaires