Père au foyer, bonheur à temps complet

le Reportage de la Rédaction Mardi 17 septembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Père au foyer, bonheur à temps complet
Alors que les sénateurs débattent du projet de loi portant sur l'égalité homme/femme, rencontre avec un père qui a fait le choix d'élever ses enfants à plein temps. "100% père au foyer, 100% entrepreneur, 200% sur les rotules."

 

C'est l'une des mesures les plus discutées du projet de loi sur l'égalité homme/femme : la réforme du congé parental. Destinée à inciter plus de pères à s'impliquer dans la vie familiale, elle réduirait de six mois la durée maximale du congé pour la mère.

Décryptage du projet tel qu'il a été présenté en mars dernier, par Sébastien Sabiron de la rédac' du Mouv' :

 

Certains pères de famille n'ont pas attendu la réforme pour troquer l'attaché case contre le chauffe-biberon. A Rouen, Grégory milite localement et sur le web pour que les pères trouvent mieux leur place à la maison. Il se fait appeler "Mauvais père" et partage ses réflexions sur son blog et sur Twitter.

Gazouillis de papa poule / Capture d'écran

Il y a trois ans, l'épouse de Grégory décroche un poste de médecin à l'hôpital de Rouen. De nombreuses nuits de garde en perspective et un déménagement incompatible avec le job de Grégory. Il pose alors sa démission, "pour motif légitime", ce qui lui permet de percevoir des indemnités chômage.

Entre son ex-statut de cadre et celui de PAF (Père Au Foyer) la marche est haute. Grégory doit aussi composer avec le regard de certains parents, considérant qu'un père au foyer ne peux qu'être au chômage. Très impliqué dans les activités extra-scolaires de ses trois enfants, Grégory a aujourd'hui repris le travail, depuis chez lui. Il voit dans le télétravail une opportunité d'établir un meilleur équilibre au sein de la famille.

Mon patron est plus interessé par le travail que je rends que par les heures que je fais. C'est du ressort de l'entreprise d'accepter ces nouveaux modes d'organisation. La femme ne trouvera sa place dans l'entreprise que lorsque l'homme trouvera sa place à la maison.

 
Reportage pour le Mouv' de Claire Chaudière

Commentaires