Passion destructrice et bas-fonds new-yorkais

L'été en poche Mercredi 14 août 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Passion destructrice et bas-fonds new-yorkais
La sélection littéraire d'Elodie Emery: Sylvia de Leonard Michaels (Points).

 

Un amour passionnel unit Leonard à Sylvia dans le New York des années soixante. Lui est un écrivain tourmenté, elle une amante excessivement jalouse et possessive. Vivant au rythme halluciné du Greenwich Village de l'époque, celui du jazz de Miles Davis et de la prose de Kerouac, Leonard nie la réalité, refusant de voir l'issue tragique où l'entraîne sa relation destructrice...

« Je ne savais pas que nous étions perdus. »

« Sylvia est un de ces bijoux romanesques que l'on lit d'une traite, avec la sensation grisante d'une radicale nouveauté. »
La Croix

 

Sylvia, par Lucinda

Commentaires