Parquet Courts et Fucked Up, les zéro frime du rock

Les trouvailles de Pascal Bertin Lundi 02 juin 2014

Réécoute
Parquet Courts et Fucked Up, les zéro frime du rock
Chacun dans leur secteur, les Texans de Brooklyn et les Canadiens reviennent avec des nouveaux albums de rock rageur et craché qui ne dévient pas d'un poil de leurs lignes musicales intransigeantes. Zéro pause, zéro frime... et des convictions solides, jamais ébranlées.

Tendu comme un string, plein de dissonances comme chez les vétérans post-punk de Wire ou The Fall, leur rock sait se faire attractif par ses accents pop tout en s'affichant toujours plus sale que les Strokes avec lesquels ils partagent quelques influences comme Television ou le Velvet Underground. Si les Parquet Courts (en photo) vivent à New York, à Brooklyn très précisément, ils sont originaires du Texas et n'ont pas envie de renier leurs origines et le cambouis dans lequel ils aiment encore plonger leurs mains.

Bien que sorti fin 2012, leur premier album "Light Up Gold" les a fait connaître grâce à sa réédition en 2013 qui a permis au groupe de se faire connaitre et de répondre à l'énorme demande en Europe où les festivals se les sont arrachés des Eurockéennes de Belfort à Rock en Seine en passant par la Route du Rock à St Malo.

 

 

Avec leur deuxième, "Sunbathing Animal", pas question de se ramollir et le groupe conduit son bolide comme de la seule façon qu'il sait : à fond les ballons, pied au plancher. C'est pourquoi les quatre seront encore de sortie cet été : le 29 juin à Garorock à Marmande, le 8 juillet au Divan du Monde à Paris, le 9 à la Rochelle, avec entre temps des passages à Werchter en Belgique et au festival BBK à Bilbao.

 

Ne comptez pas non plus sur Fucked Up pour assouplir son propos. Ces six musiciens menés par l'imposant Damian Abraham viennent du punk hardcore et prennent un virage qu'on pourrait juger légèrement moins agressif qui les met dans la lignée de Husker Dü. Sur "Led By Hand", un titre du nouvel album nommé "Glass Boys", un de leurs héros, Jay Mascis de Dinosaur Jr, s'invite pour une belle cacophonie.

 

 

Quand on pense que le groupe voit son nom censuré lorsqu'il passe par bonheur sur les networks américains... Venez ici, on aura toujours une chambre d'amis pour vous les amis.

 

Albums :

Parquet Courts - "Sunbathing Animal" (Rough Trade / Wagram)

Fucked Up - "Glass Boys" (Matador / Wagram)

 


> Suivez Pascal Bertin sur Twitter

Toutes les chroniques Les Trouvailles de Pascal Bertin

Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes

 


 

Commentaires