Organes à vendre

Façon de penser Mercredi 14 novembre 2012

Réécoute
Organes à vendre
Peut-on vendre des parties de son corps ? Un fait divers a fait la une des quotidiens espagnols le week-end dernier. On prend de la hauteur et on tente de trouver des réponses. Grâce à la philo, bien entendu.

 

Une mère de famille espagnole âgée de 44 ans, a posté, dimanche, une vidéo un peu particulière qu'on vous laisse découvrir ici.

 

 

En résumé, cette chômeuse espagnole n'arrive plus a payer son loyer et risque l'expulsio. Elle propose donc vendre ses organes non-vitaux.

Cela concerne tout de même un rein, la cornée de ses yeux, un poumon ou un morceau de foie…

Juridiquement l'affaire est plus compliquée qu'il n'y parait : en Espagne, le don d'ovocyte est rémunéré mais la vente d'organe interdite.

On a donc deux lois, qui reposent sur deux principes différents et qui aboutissent à des résultats contradictoires.

Notre philosophe maison, Thibault de Saint Maurice, rappelle que le corps n’est pas une marchandise, mais que tout être humain doit être libre d'en disposer selon son souhait.

Nous vous laissons (ré)écouter la chroniques "façon de penser" de Thibault de Saint Maurice qui remet en perspective un bon nombres d'idées reçues sur la liberté et la dignité.

 

> Toutes les chroniques "Façon de penser"

> Abonnez-vous au podcast !

Crédit Photo : capture d'écran de la vidéo.

 

Commentaires