Orange mécanique : le cauchemar de Kubrick

Les grossiers de l'écran (2013-2014) Mercredi 09 juillet 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Orange mécanique : le cauchemar de Kubrick
Comment Stanley Kubrick fut complètement dépassé par l'ampleur de la polémique suscitée par Orange Mécanique en Grande Bretagne, alors en proie à une grave crise morale, sociale et économique.

 

Une orange trop pressée

En adaptant le roman éponyme d'Anthony Burgess, Stanley Kubrick se doutait-il qu'il déclencherait en Grande Bretagne une polémique d'ampleur nationale avec Orange Mécanique ?

Probablement pas mais le film sorti à un moment où le pays traversait une sérieuse phase d'inquiétude collective liée à la crise économique et sociale, ainsi qu'à une explosion de sa délinquance juvénile à la fin des années 60.

Même si aujourd'hui elles peuvent nous paraitre un brin désuètes, les scènes de violences gratuites et le climat délétère reflété par le film eurent un impact dévastateur sur les spectateurs et excita la frange la plus réactionnaire d'entre eux. Le traitement extrêmement sarcastique et second degré appliqué par Kubrick à son intrigue aggrava le cas d'Orange Mécanique, perçu par ses détracteurs comme une apologie de la violence.

 

Devant le nombre de crimes attribués à l'influence supposée néfaste du film entre 1972 et 1973, Kubrick lui-même décida de retirer Orange Mécanique des écrans et d'en bloquer toute sortie vidéo jusqu'à sa mort en 1999.


Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Commentaires