Nos prénoms et nous

Point G comme Giulia Mardi 14 janvier 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Nos prénoms et nous
Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, qu’il soit simple ou composé, il est notre signe distinctif par excellence. Fidèle, ou non, compagnon de notre quotidien, nous en portons tous un depuis notre naissance et même probablement jusqu’à notre dernier souffle. De notre carte d’identité à notre carte bancaire, notre prénom est gravé partout et nous identifie à chaque instant.

 

Entre les prénoms qui cartonnent, Emma et Lucas en tête du palmarès de l’année 2013, les prénoms originaux, Dagobert ou Cléophée pour ne citer qu’eux, les vieux prénoms, ou encore les prénoms sortis tout droit des séries télé (oui qui n’a pas partagé la cours de récré avec un Brandon ou une Samantha ?) le choix est aussi vaste que redoutable, crucial que précieux...  Il peut parfois demander aux futurs parents des heures de recherches et des jours de débat ou au contraire s’imposer comme une évidence. Mais comment font-ils alors pour trouver le prénom de leur rêve ? Et que dit-il ce choix, du fantasme de son enfant ? Car avant même d’être né, l’image de l’enfant et les espoirs fondés en lui commencent à se construire autour de ce prénom.

 

 

 

 

Si, on prend parfois un malin plaisir à dire à notre collègue de travail qu’il a une tête de Bernard ou à notre camarade de classe qu’elle a tout d’une Marie-Clothilde, que dit-il, vraiment de nous, au fond, notre prénom ? Qu’il s’inscrive dans une tradition familiale ou qu’il soit le fruit d’un amour partagé pour un pays ou un artiste, comment vit-on avec lui ? S’il ne viendrait jamais à l’idée pour certains de le changer, d’autres ne rêvent que de ça, optant parfois pour leur deuxième prénom, voire même, demandant à se faire appeler uniquement par leur surnom lorsqu’il ne réussissent pas à en changer complètement. Oui, certains prénoms ne sont pas toujours simples à porter et font parfois même l’objet de discrimination, notamment dans le milieu professionnel.

 

 

Nos prénoms et nous, on en parle ce soir avec Baptiste Coulmont, sociologue auteur de «Sociologie des prénoms» publié aux éditions La Découverte

 

Demain : Pourquoi on trompe ?

 

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Point G comme Giulia : Giulia Foïs

Attachée de production : Julie Verne

Community Manager : Benjamin Mocellin

 

LicencePaternitéPartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par infomatiqu

 

Commentaires