Nos fantasmes : on en fait quoi ?

Point G comme Giulia Mercredi 23 avril 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Nos fantasmes : on en fait quoi ?
Le fantasme peut nous surprendre partout et à n’importe quel moment... La nuit dans son lit, ça va. La journée au bureau c’est nettement plus troublant. Mais une fois qu’on a identifié son fantasme, on l’oublie, on en discute ? sans parler même de le réaliser…

Le fantasme tout à coup ça dérange, on ne le contrôle pas. Un rêve érotique au beau milieu de la nuit, une pensée lancinante pendant le rapport sexuel. C’est plus ou moins inconscient plus ou moins latent. 

C’est une idée qui nous met littéralement hors de nous. Il y a la réalité et puis il a ces pas de côté : nos fantasmes.

Pour répondre aux fantasmes deux options s’offrent à nous.  Option 1 : mettre un couvercle dessus parce que décidément c’est trop gênant. Option 2 : en parler à son partenaire, même si on n’est pas sûr d’arriver à nos fins.  Mais est-ce qu’on a une troisième option ?

A quoi ça sert finalement les fantasmes ? Bon d’accord ça nourrit notre imaginaire érotique. Mais si on ne les assouvit pas, alors quoi ? C’est notre soupape de sécurité ? Peut-être. Mais quand on n’en a pas, alors faut-il se poser des questions ? Les fantasmes ne se créent peut-être pas de toutes pièces… Et s’il fallait les cultiver pour les faire naître…

Nos fantasmes, on en fait quoi ?, on en parle ce soir avec Bruno Ponsenard, psychanalyste et sexologue.

 



Et le mercredi, vous le savez c'est le moment idéal pour prendre des nouvelles du sexe, dans le terrier de Mathilde

 

 

 



 

Réécoutez toutes les émissions 
Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 



 

Point G comme Giulia : Giulia Foïs

Community Manager : Romy Engels

Attachée de production : Marion Dubreuil

Commentaires