Noël, c'est pas un cadeau : l'industrie du chocolat

le Reportage de la Rédaction Mardi 24 décembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Noël, c'est pas un cadeau : l'industrie du chocolat
Qu'y a-t-il derrière les jolies boîtes et les papiers dorés qui emballent vos chocolats de Noël ? Le Mouv' a fait les courses avec des spécialistes du cacao, pour tester le rayon gourmandises de votre supermarché.

 

On ne parle pas la bouche pleine. Alors Cécile de Kervasdoué a d'abord fini sa boîte de pralinés, et ensuite elle a enregistré son reportage. Cliquez ci-dessus.

 

Il paraît que la vie c'est comme une boîte de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber. On le sait d'autant moins que les boîtes de chocolats sont comme la vie : parfois elles sont un peu traîtres. Katherine Khodorowsky, historienne et sociologue de l'alimentation, se balade dans le rayon chocolats d'un grand magasin : "C'est effrayant ce qu'il y a, là-dedans."

 

"La vie, c'est comme une boîte de chocolats", extrait de Forrest Gump, de Robert Zemeckis © Paramount

 

La définition officielle du chocolat, sa recette originelle, est pourtant très simple : du cacao, du beurre de cacao et du sucre. Mais par souci d'économie, les Anglais, en entrant dans l'Union Européenne, ont imposé qu'on puisse commercialiser du chocolat produit avec d'autres graisses végétales moins chères. "C'est scandaleux", explique Hervé Robert, médecin nutritionniste, "parce qu'en ajoutant ainsi des graisses, on diminue les bienfaits du chocolat." Le goût sucré artificiel étant plus addictif, notamment auprès des enfants, alors les grandes marques y gagnent à tous les coups.

 

Les enfants n'ont aucun goût : leur cerveau les pousse vers les chocolats chimiques Cc FlickR Sukiweb

 

Aujourd'hui, une chocolaterie s'apparente davantage à une usine. Katherine Khodorowsky en a visité de nombreuses : "Il y a des citernes, de gros tuyaux, mais on ne voit plus le chocolat, c'est à peine si on le sent." Le public semble s'en ficher, attiré qu'il est par les emballages chamarrés. Hervé Robert est navré : "Beaucoup de gens achètent les grosses boîtes, parce que ça donne l'air plus généreux, mais il vaut mieux acheter un petit ballotin de bonne qualité qu'un kilo de chocolat décevant."

 

Justement, pour vous aider à choisir, la très sérieuse Académie française du chocolat a créé le label "pur beurre de cacao". Et ce combat rejoint celui du commerce équitable, puisqu'il permet de faire vivre les producteurs de graisse de cacao, concurrencés par les grandes marques.

 


Photo de couverture : Cc FlickR Fimb

Hervé Robert et Katherine Khodorowsky ont écrit en 2009 Tout sur le chocolat, paru chez Odile Jacob.

 

Survolez les chaussettes pour découvrir les reportages de la série Noël, c'est pas un cadeau.

 


 

Commentaires