New York Melody: le mauvais film dont on entend que du bien

Rien à voir Mercredi 30 juillet 2014

Réécoute
New-York Melody: le mauvais film dont on entend que du bien
Parfois, on sort d'un film de mauvaise humeur. Et quand en plus on vous explique que vous êtes le seul être sur Terre à n'avoir pas aimé, c'est pire.

 

New York Melody, c’est l’histoire d’un producteur de musique alcoolo, qui, un soir de grande déprime, tombe sur une petite nana qui chante dans un bar avec sa guitare, et qui se dit "banco l’asticot je vais en faire une star". Ils trouvent des musiciens à droite à gauche, ils enregistrent un album en plein air, à New York. Voilà. 

L'attachée de presse du film m'a juré ses grands dieux que tous les journalistes de France et de Navarre avaient adoré. Question: comment est-ce possible ?

Le problème des films qui parlent de musique, c’est qu’il y a beaucoup de musique dedans. Logique. Et quand la musique est pourrie, quand les chansons sont neuneues, c’est comme regarder un interminable clip de Christophe Maé : c’est insupportable.

En plus d’être effroyablement ennuyeuse, cette comédie romantique est PLATONIQUE. C’est à dire que t’as même pas la petite scène de cul qui te sortirait de ta torpeur au moins deux minutes.
 
Si tout le monde trouve ça génial, je m’inscris à la prochaine session d’exode sur Mars.

Une chronique pour tenter de comprendre.

 


 

 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires