Nathalie Dautel, Business Wo'Mum

L'invité du 6-9 (2013-2014) Vendredi 12 décembre 2014

Réécoute
Nathalie Dautel, Business Wo'Mum
Business Wo'Mum ou comment l'art de rester glam de 6h à 23h. Entre grande, moyenne et petite mycoses, un mec, un job, les journées de 24 heures sont courtes, beaucoup trop courtes...

Nathali Dautel est maman de deux enfants et tient un blog de chroniques dans lesquelles elle raconte sa vie, sa journée, ses galères de boulot, de maman etc...

Voici une des chroniques qui nous a bien plu :

"OK, tu mets plus ton body-chemisier parce que t’as compris la leçon. ( Soit dit en passant, merci de t’inquiéter hein … comme personne n’a pris de nouvelles de mon corps depuis la parution de l’épisode 10, j’ai le plaisir de t’annoncer que je vais un peu mieux. Pas encore complètement rétablie mais je me soigne. J’ai pris 10 séances de rééducation du périnée … Remède de cheval mais je devrais sauver ce qui reste à sauver).

Donc tu mets plus ton body mais comme ton souhait le plus cher est de ressembler à une pin up rétro, tu tentes quand même d’autres accessoires.

Aujourd’hui, le test porte sur le serre-tête avec un noeud, assorti aux chaussures. Bon, discret le noeud hein parce que tu débutes dans l’art du « pin upage ». Faudrait pas te ridiculiser non plus !

8 heure 30, tu sens une gène derrière les oreilles. Tu bouges tes lunettes en te disant que putain, faut vraiment que tu passes chez Grand Optical pour régler les branches. Ça a beau être des Chanel, on a pas tous les mêmes oreilles. 30 minutes et de nombreux redressages de branches de lunettes plus tard, tu commences à te demander quand même ce qu’elles ont à te faire chier ce matin ces lunettes. Tu les enlèves mais tu vois rien. Tu remets et tu as re-mal.

                                                                 @ Nathalie Dautel

 

Là, on sait pas ce qui te passe par la tête mais tu as un éclair d’intelligence. Il t’a fallu 2heures 30 pour comprendre … Il est 11h et tu viens juste de te rappeler que l’accessoire du jour, c’est le serre-tête. C’est cet enfoiré de serre-tête qui te fait mal derrière les oreilles, c’est lui qui te prend la tête depuis ce matin. La bonne vieille douleur lancinante qui rend dingue. Tu pourrais casser la gueule au Dalai Lama tellement t’es à bout. T’as même cru que t’avais un truc au cerveau.

Ce n’était donc ni la faute de Coco, ni la faute de Grand Optical.

Tu l’enlèves sans trop réfléchir aux conséquences sur ton apparence. En te regardant, tu sais que t’es obligé de le remettre si tu veux accéder au rang de pin up un jour.Tu vérifies quand même si il y a une taille à ces trucs là. T’as peut-être pris une taille enfant. Non, aucune explication à une telle souffrance.

Alors voilà, c’est parti pour la stratégie du soulagement. Tu fais une légère rotation du serre-tête toutes les 5 minutes. C’est à peu près le temps qu’il faut à ton crâne pour arriver à saturation. Une fois que tu as utilisé tous les endroits de ton crâne, tu n’as plus d’autres choix que d’accrocher tes cheveux avec un vieil élastique pourri qui traine au fond de ton sac. Le serre-tête rejoindra le body dans la boite des trucs qu’on ré-essayera dans 1 ou 2 ans.

Demain, je tente les chaussures Liberty, moitié Betty Page, moitié Marie-Antoinette !

Putain, j’ai re-mal".

Pour suivre les aventures de la Business Wo'Mum, c'est par ici...

Commentaires