Napoléon, le rendez-vous raté de Kubrick

Un lien pour survivre Jeudi 27 mars 2014

Réécoute
Napoléon, le rendez-vous raté de Kubrick
Il y a eu une centaine de films sur Napoléon. Malgré tout, l'empereur a donné du fil à retordre à certains réalisateurs. Après Charlie Chaplin et son projet "Return from St Helena", Stanley Kubrick a buté sur le mythe...

 

En 1969, le réalisateur achève la production de 2001: l'odyssée de l'espace. Son succès commercial et critique lui offre la liberté de faire ce qu'il veut. Napoléon devient SON projet.

Il consacre quatre années à cette oeuvre biographique qu'il annonce en toute modestie comme le "meilleur film de tous les temps". Une version épique sui surpassera celle d'Abel Gance de 1927.

 

Entretiens, repérages en Yougoslavie, en France, en Italie, en Roumanie, en Belgique. Documentation sur l'iconographie napoléonniene en vue de scènes de bataille grandioses avec des milliers de figurants...

Michel Ciment, des Cahiers du Cinéma, évoque sa rencontre avec Kubrick et son projet Napoléon:

 

Le livre Les plus grands films que vous ne verrez jamais rapporte comment Kubrick prélève de la terre de Waterloo pour reproduire sa couleur exacte à l'image, demande à des ingénieurs de lui fabriquer un objectif ultra sensible pour tourner dans les conditions d'éclairage naturel et à la bougie de l'époque.  Malgré une préparation en béton, Kubrick échoue à monter son film.

Mais Spielberg est sur le coup. Il annonçait l'année dernière son intention d'adapter le scénario de Kubrick en vue d'une mini-série.

 

Deux livres pour en savoir plus:

- Taschen publie le travail préparatoire du réalisateur

- "Les plus grands films que vous ne verrez jamais" publié chez Dunod

 


 

> Retrouvez tous les liens pour survivre

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

>  Suivre Aurélie Champagne sur Twitter

Illustration de couverture: © Flickr / Seriykotik

Commentaires