My Summer Bee

Le 16-18 Lundi 16 décembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
11/07/14 Le 16-18
09/07/14 Le 16-18
08/07/14 Le 16-18
My Summer Bee
Nos quatre zamis sont dans le studio 135 pour une session aussi enjouée que l'hiver qui a décidé d'inviter le printemps en ce lundi chamarré !

 

 

My Summer Bee "Figurine"

 

My Summer Bee n'est pas l'abeille impatiente, désorientée, qui pique avant de mourir. C'est l'abeille obstinée, passionnée, qui met ses forces en jeu pour produire une goutte du miel le plus pur.

L'histoire débute à Caen, qui compte presque autant de musiciens racés que de clochers, des Concrete Knives à Kim Novak et de Granville à GaBlé. L'impulsion part de Nicolas Doré et Sébastien Barbey-Salibur. Une amitié de quinze ans, presque autant de collaboration musicale, l'urgence de faire verdir le champ des possibles.

Suivent les centaines d’heures en studio à bidouiller des synthés, bricoler des guitares, trousser des refrains fédérateurs. Puis de drastiques séances d'élagage. "On aimerait sortir des singles à l'ancienne et les regrouper ensuite sur un album." Comprendre : ne garder que les tubes.

Ce sont Figurine ou Time Is Running On, flèches mélodiques plus rapides que la nostalgie, chansons lumineuses accoutumées à la noirceur.

Ex-chanteuse folk option guitare à gommettes, Joy Lion trouve immédiatement sa place au sein de leur univers. Branchée sur secteur, elle révèle l'étendue de son charisme, à la fois explosive et habitée.

Deux ans après un premier show en ouverture de Marianne Faithfull, la machine humaine tourne à plein régime. My Summer Bee revendique son goût pour les collaborations. Alex & Marine sont chargés de la dimension graphique. Le couple Timothée Callec / Charlotte Lebrun imagine la vidéo tropicalopsyché de Figurine. Florent Livet du Motorbass Studio, producteur de Bloc Party et ingé son sur Wolgang Amadeus Phoenix, leur ouvre sa malle aux trésors analogiques, "tordant sa manière de travailler" pour épouser leurs contours lo-fi. Sans oublier les compatriotes GaBlé qui passent Figurine à travers leur vortex déconstructif. Spécificité de la ruche : on y fonctionne uniquement au coup de foudre.

Entre les mains de My Summer Bee, l'electropop est ainsi d'abord une musique d'ouverture sur le monde, où l'élégance du geste dandy sait se faire généreuse. Combinant la grâce et l'urgence, la minutie et l'insouciance, elle s'accorde au présent, partageable avec tous. Leur secret ? Beaucoup d'échanges et de maturation pour une fraîcheur maximale.

Source : My Summer Bee

 

En concerts :

20/02 - Café Charbon (Nouveau Casino), Paris

 

 

> Réécouter toutes les émissions Rodéo sur le Mouv'

> Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

> Devenez fan de la page Facebook

 

 

 

Commentaires