Mos Def rebellion

perles de Culture Lundi 27 février 2012

Réécoute
Dernières diffusions
Mos Def rebellion
Il n'y a pas que Jay-Z et Kanye West dans le hip-hop US. Raphael Malkin nous démontre que certains rappeurs peuvent puiser l'inspiration ailleurs que dans les montres qui brillent et les filles trop court vêtues...

 

Depuis ses débuts dans les années 90, Mos Def a toujours remis la critique sociale au coeur de ses textes.

Artiste engagé, le rappeur de Brooklyn a littéralement détourné les lyrics de « Niggas in Paris » pour faire de ce titre une sorte de pamphlet dénonçant la condition des classes noires défavorisées aux Etats-Unis.   

Yasiin Bey, son nouveau nom de scène, vient de sortir « Niggas in Poorest »

 

La dénonciation par la provocation c'est un peu son fond de commerce à Mos Def.

Déjà, en 2004, il avait été l’un des tous premiers à monter au créneau pour dénoncer le mutisme des pouvoirs publics après le passage de l’ouragan Katrina à La Nouvelle Orléans en sortant le titre Katrina Klap.

 

 

Il fut d'ailleurs arrêté par la police pour avoir interpreté cette chanson à l'extérieur de salle qui accueillait les MTV Vidéo Music Awards.

 

Mod Def, un rappeur pour qui certaines valeurs ont encore du sens, oui d'accord mais n'oublions pas que son véritable coup d’éclat reste sa déclaration d’amour pour les gros derrière...

Raphael Malkin se charge de vous le rappeler !

 

 

Raphael sur twitter : @RaphaelMalkin

 

 

 

 

Commentaires