Mon amour, ma moitié, mon pilier… mon canapé ?

Point G comme Giulia Lundi 01 juillet 2013

Réécoute
Mon amour, ma moitié, mon pilier… mon canapé ?
Il y a vous, l’autre, et des regards vides de désir. Un couple solide en apparence, charmant autant que charmeur…

Pourtant Monsieur a l’impression de ne plus exister en tant qu’homme et Madame en tant que femme. On ne se regarde plus, ne se désire plus mais on s’adore quand même, comme un frère ou comme une sœur. Et c’est bien là le problème. Face à cette perte d’identité sexuée, difficile de retrouver la flamme du désir dans l’œil de l’autre et la fougue des nuits charnelles. A force de tout partager au sein du couple, d’avoir équitablement réparti les tâches, l’heure semble être davantage à la fraternisation qu’à la passion.

 

Lorsqu’arrive en plus un enfant au milieu du duo, ce n’est pas vraiment le signal du retour de la libido ! Certains couples ressemblent même parfois à des entrepreneurs en pleine construction d’une entreprise familiale. Oui mais sous ces airs d’entente performante et constructive, le coéquipier peut rapidement devenir un simple meuble aux yeux de l’autre, certes, solide, confiant et bien à sa place, mais dénué de tout désir. Comment faire alors quand le désir s’évapore dans un couple ? Comment se retrouver et retrouver l’autre ?

 

Mon amour, ma moitié, mon pilier… mon canapé ? On en parle ce soir avec le Dr Robert Neuburger, psychiatre, psychanalyste, auteur de « Exister : le plus intime et fragile des sentiments » (Editions Payot)

 

Demain : Mariage homo : quelle couleur pour le faire-part ?


Comme chaque lundi, la revue de presse de Mathilde Terrier

 

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

 

Point G comme Giulia : Giulia Foïs

Attachée de production : Julie Verne et Romy Engels

Commentaires