Miyavi, le samuraï guitariste

Les trouvailles de Pascal Bertin Mercredi 12 mars 2014

Réécoute
Miyavi, le samuraï guitarist
Il débarque du Japon et son nom est quasi inconnu de nos auditeurs, sauf de ceux férus de culture japonaise. Il s'appelle Miyavi, et donne dans l'electrorock. Sur scène il se produit juste avec un batteur, et ça déménage… ça se vérifiera à la Cigale de Paris qu'il remplit à craquer ce vendredi 14 mars.

 

A 32 ans, Miyavi affiche neuf albums au compteur dont le petit dernier, sobrement intitulé Miyavi vient de sortir en France. Depuis 2008, il a quitté son Japon natal pour s'installer à Los Angeles et en a profité pour lâcher le look un peu ado propre au mouvement Visual Kei de ses débuts pour plus de tatouages, de piercings et un look vaguement punk.

 

Un guitariste impressionnant, mais pas que

Depuis qu'il vit à Los Angeles, il a publié deux albums avant le petit dernier qui a été enregistré à Londres et produit, en dehors de deux titres signés du producteur rémois Yuksek, par Dean Gillard, un poids lourd qui a déjà travaillé pour les Rolling Stones, Rihanna, Janet Jackson, Lindsay Lohan. De l'artillerie lourde, donc, pour un résultat electro-pop-rock bodybuildé entre Michael Jackson et les Red Hot Chili Peppers.

Le secret du "samuraï guitarist" comme il se fait appeler ? Son incroyable jeu de guitare... il joue d'une guitare électro acoustique dont il claque les cordes à la manière de certains bassistes. A d'autres moments il se rapproche aussi d'un Keziah Jones dans sa façon de jouer pour une approche toujours très énergique. Sur scène, il se produit juste avec un batteur pour un duo qui évoque les formules explosives des White Stripes et autres Black Keys.

Outre la musique, il s'est déjà frotté au cinéma avec le rôle principal d'un film japonais en 2004 et à il a été choisi par Angelina Jolie pour jouer dans Unbroken, film qu'elle réalise et qui sortira en fin d'année. Fondé sur une histoire vraie, il y caampe un gardien japonais bourreau d'un prisonnier américain durant la seconde guerre mondiale, prisonnier qui était auparavant un célèbre coureur d'athlétisme. Le scénario a été adapté par les frères Coen. Le film et le rôle devraient permettre au nom de Miyavi d'être enfin connu du grand public et non plus de son seul cercle de fidèles.

 

 


 

 

> Suivez Pascal Bertin sur Twitter

Toutes les chroniques Les Trouvailles de Pascal Bertin

Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes


Commentaires