Metal Gear Solid Ground Zeroes

Jeux Vidéo Lundi 24 mars 2014

Réécoute
Metal Gear Solid Ground Zeroes
Ça fait bien longtemps que les Metal Gear Solid trainent avec eux leur lot de fans d’infiltrations à l’ancienne. Depuis 1998 très exactement, ou depuis 1987 pour les puristes, quand Hideo Kojima a créé cet univers qui navigue entre espionnage, guerre et anticipation.

Snake va donc reprendre du service dans cet opus largement destiné à s’ouvrir aux profanes de Metal Gear Solid. Metal Gear Solid Ground Zeroes est en fait une sorte de préquelle, de prélude, au très attendu Metal Gear Solid Solid V The Phantom Pain.

C’est donc un épisode pas très épais qui nous attend, une façon de nous immerger dans la nouvelle mouture de Metal Gear Solid, et surtout dans nouveau gameplay histoire de poser de nouvelles bases.

Nous sommes toujours orienté infiltration, mais l’univers est plus ouvert que jamais, et les mouvements de Snake beaucoup plus fluides, beaucoup plus fins, une mobilité plus intuitive à portée de tout le monde afin de déverrouiller le monde de Snake jugé parfois assez difficile.

Ici, il ne s’agit pas de foncer dans le tas et de buter tout le monde, comme dans Hitman, on doit progresser méthodiquement, étouffer des gardes et les planquer, éviter les lumière et les alarmes.

 

L’histoire de ce Ground Zeroes est assez complexe, mais en gros, on est sur une base de Cuba en 1975, à Guantanamo, et on incarne Solid Snake dépêché discrètement sur place pour récupérer deux gars à lui enfermés dans les geôles ennemis.

Très vite, il va falloir trouver ses marques en terme de gameplay, comment s’accroupir, ramper, regarder par-dessus un rocher, observer le terrain, repérer les gardes.

Snake possède des jumelles avec micro directionnel qui permettent donc aussi de capter les conversations et de récolter des indices sur la direction à prendre, des jumelles qui marquent les ennemis.>

Évidemment, en cas de rencontre fortuite, et pour éviter de déclencher une alarme, il faudra parfois étrangler un garde discrètement, le planter au couteau vigoureusement, lancer un bullet time, et sortir rapidement votre pistolet avec silencieux pour l’abattre froidement avant de cacher son corps.

Mais désormais, on pourra aussi le garder en vie désormais pour l’interroger sur des planques d’armes par exemple.



> Prenez toutes les infos sur mon Tweeter

> Abonnez vous aux podcasts, RSS et iTunes

> Toutes les chroniques jeux vidéo

>Si vous avez aimé, clicquez sur "J'aime". Si vous voulez partager, cliquez sur "Tweet".

> Merci, Thank You, Gracias, Obrigado, Danke Schon !

Commentaires