Mes nuits Sonores sont plus belles que vos jours

Docteur Beat Mercredi 28 mai 2014

Réécoute
Mes nuits Sonores sont plus belles que vos jours
Tous les mercredis à 20h45 dans Hashtag Le Mouv' d'Emilie Mazoyer, Docteur Beat passe au scanner toute l’actualité de la musique électronique et du clubbing. Cette semaine Docteur Beat est en direct des 12èmes Nuits Sonores de Lyon.

Tous les ans depuis 12 ans pendant le pont de l'Ascension la planète électro fait sa transhumance vers Lyon pour le festival Nuits Sonores. Depuis sa création en 2004, Nuits Sonores joue les archéologues en investissant le temps d'un week-end des friches industrielles. Après les anciennes Usines Brossette l'année dernière, Nuits Sonores retrouve un lieu qui a marqué l'histoire du festival au cours des éditions 2009, 2010 et 2011 : l'ancien marché de gros. On est au Sud de la Presqu'île lyonnaise, à l'endroit où les 2 fleuves, la Saône et le Rhône, se rejoignent.

https://soundcloud.com/optimo-music/optimo-trax-007-michele

 

Cette année c'est la ville de Glasgow qui a carte blanche à : expo, projections, rencontres et des "apéros sonores Glasgow" avec notamment demain jeudi à partir de 14h30 à la Maison de la Confluence, le duo Optimo : JG Wilkes et JD Twitch. Deux garçons qui ont fait vibrer les nuits de Glasgow avec leurs mythiques soirées Optimo.Les seuls DJs que je connais capables de me faire danser en club à 3h du mat sur un vieux Boney M ou pire Amadou et Mariam !!!! Complètement underground et totalement décalés, tous comme les artistes qu'ils signent sur leur label Optimo Trax dont la devise nous plait beaucoup : love is the massage !


Mais le grand évévement de cette 12ème édition de Nuits Sonores, c'est sans conteste le concert spécial des allemands de Kraftwerk dimanche à l'ancien Marché de Gros. A Nuits Sonores c'est depuis la 1ère édition qu'ils essaient de décrocher un concert de Kraftwerk qui n'ont pas joué à Lyon depuis 1991 ! La musique de Kraftwerk résonne tout particulièrement en cette semaine de gueule de bois électorale : à une époque où les relations entre l'Allemagne et le reste de l'Europe n'étaient pas si évidentes, ils rêvaient d'une communauté européenne de la musique où artistes et public se mélangereaient sur tout le continent. J'en ai malheureusement repéré quelques uns dimanche dernier qui n'ont pas bien écouté Trans Europe Express de Kraftrwerk !...



Pour moi Nuits Sonores ça restera toujours, et avant tout, toutes ces nuits passées depuis 12 ans perdu au milieu de plusieurs milliers de danseurs jusqu'au petit matin dans des endroits dingues. Nuits Sonores c'est une sorte de parenthèse enchantée ephémère et extatique dont ne subsiste après coup qu'un sentiment de bien-être jusqu'au bout des doigts de pied. Difficile en si peu de temps d'évoquer toute la programmation mais il y en a un dont je suis obligé de parler, c'est le local de l'étape, le lyonnais Agoria que je vous ai déjà présenté. Il joue tous les ans ici, et il sera là samedi soir, fidèle au poste, aux alentours de minuit. Alors forcément c'est à lui que revient l'honneur de terminer cette chronique avec un petit remix pas très connu d'un morceau de son dernier album, Heart beating, qui à mon avis devrait vous mettre des fourmis dans la jambe.

 

https://soundcloud.com/argyofficial/agoria-heart-beating-argy-nyc

 

> Retrouvez toutes les chroniques de Docteur Beat

> Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

> Suivez Antoine Dabrowski sur Twitter : @DJPomPomBoy

Commentaires