Menaces sur l’IVG

Point G comme Giulia Mardi 04 février 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Menaces sur l’IVG
Depuis plusieurs mois en Europe, souffle un vent de retour en arrière, menaçant le droit à l’IVG, que l’on croyait acquis, non sans lutte, depuis plusieurs décennies. Comment en sommes-nous arrivés là ? Quelles sont ces menaces et comment lutter contre ?

 

D’un côté il y a ceux qui se sont battus et se battent encore pour que le droit d’avorter existe, rappelant à chaque instant le droit fondamental des femmes à disposer de leur corps. De l’autre, ceux qui s’opposent à l’IVG, estimant qu’un embryon c’est déjà une vie et que nul n’est en mesure de l’interrompre.

Dans ce contexte de crispation autour de ces questions, ce droit que l’on croyait définitivement acquis semble plus que jamais vaciller.

Un droit menacé

Des menaces de plus en plus nombreuses planent en effet aujourd’hui en Europe sur l’IVG. En Espagne, le gouvernement Rajoy est en passe de supprimer le droit à l’avortement. Il en est de même en Lituanie. En Italie, de plus en plus de gynécologues refusent de pratiquer des IVG, augmentant de fait, le nombre d’avortements clandestins. La Hongrie, l’Irlande et la Suisse (où un référendum sur le non-remboursement de l’IVG se tiendra la semaine prochaine) sont également menacés.

Si la France semble faire exception, la loi sur la question venant d’être renforcée, les manifestations contre l’IVG sont nombreuses et se multiplient depuis plusieurs semaines, montrant ainsi que certains sont prêts à en découdre sur la question de la famille.

Les militant(e)s ne cessent de le rappeler : la France n’est pas protégée, rien n’est sûr et la loi peut aussi vaciller chez nous.

 

 

Alors que pouvons-nous faire pour faire taire ces menaces ? En Espagne, «Le Train pour la liberté» a traversé le pays transportant des militantes féministes afin de dénoncer le projet de loi du Gouvernement.

En France, si les manifestations en soutien à l’Espagne sont nombreuses, c’est aussi sur les réseaux sociaux que la lutte s’organise, comme en démontre le succès de l’initiative du magazine Elle #IVG, mon corps mon droit, sur Twitter, rappelant ainsi que le droit à l’IVG n’est pas négociable.

Romy - Mathilde - Giulia - Julie // L'équipe de Point G se mobilise !

 

Menaces sur l’IVG on en parle avec Danielle Gaudry, gynécologue, militante au Planning Familial, Mathieu de Taillac à Madrid et Anaïs Feuga en direct de Rome.

 



La réponse de Catherine à Anthony délégué de l'Association Droit de Naitre

 

 



 

Le meilleur du répondeur

Laïla, 39 ans, Lyon

 

Sébastien, 44 ans, Rouen

 

Catherine, 56 ans, Toulouse

 

Camille, 29 ans, Annecy

 

Romain, 31 ans, Dunkerque

 



 

Réécoutez toutes les émissions
Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com

 



 

Point G comme Giulia : Giulia Foïs
Attachée de production : Julie Verne
Community Manager : Romy Engels

Crédit Photo : Cc FlickR Gaelx


Commentaires