Masquer

Rodéo sur Le Mouv' Lundi 17 septembre 2012

Réécoute
Dernières diffusions
07/01/14 Newcomers
06/01/14 Black Yaya
Masquer
Cet après-midi, Rodéo accueille en session acoustique le duo suédois Masquer, qui puise dans les sons new wave 80's (dont The Cure).

 

1993. Nous avions 14 ans et nous respirions la musique chaque seconde. Pelle luttait pour teindre sa chevelure en rouge même si la couleur n’a jamais semblé tenir tandis que pour ma part, je changeais de couleur chaque semaine : bleu, noir, rouge, rose. Je me promenais avec des piercings sur le visage et portais l’uniforme grunge traditionnel : couche sur couche, baskets Puma, cheveux en bataille et chemises de flanelle trop grandes. C’était l’été et j’étais assis sur le lit de Pelle avec le tigre en peluche. Nous écoutions Sonic Youth et fumions en secret des cigarettes en buvant du thé à la cannelle. Je partais pour Malte en séjour linguistique et Pelle me prêta un disque. Pornography de The Cure.

A ce moment-là les premières bases de Masquer étaient posées. Pornography m’a laissé un souvenir intarissable, je n’avais jamais rien entendu de tel. Je n’avais qu’une envie : rester dans cette obscurité hypnotique et ses incroyables batteries, ses sanglots dans la voix. Je n’avais pas vraiment le vocabulaire pour traduire cette émotion, je me souviens avoir simplement dit : « Mon dieu, ces rythmes sont d’une puissance ! ».

La musique que nous avons partagé à travers toutes ces années, tout cela, et bien plus encore, nous appartient à Pelle et moi. Masquer est un petit fragment des chansons que nous avons écouté en commençant par le son de The Cure même si en écoutant plus attentivement on trouve de légères allusions à Smashing Pumpkins, Blonde Redhead, El Perro Del Mar, Sonis Youth, Madonna, Bananarama, Nirvana, The XX, Anthony Rother, The Field, Jenny Wilson, Kim Wilde – et je pourrais continuer ainsi indéfiniment.

Un mélange de tout ce que nous avons écouté. Des mélodies, des rythmes et des sons que nous nous somme appropriés et que nous combinons en quelque chose de nouveau.

Masquer, roulant sur les traces de la New Wave des années 80 réalise son premier album – Cover My Face As The Animals Cry. En Suède l’album a piqué au vif la curiosité des journalistes et reçu un accueil chaleureux de l’ensemble des médias. L’album fut même déclaré « Meilleur album suédois de l’année », selon le journal Helsingborgs Dagblad, le décrivant comme « peut-être l’album le plus pointu de cette année ».

Cet album a été produit par l’artiste et compositeur Per Egland et mixé par Björn Hansell qui a travaillé entre autre avec Fever Ray. Au cours des mois le premier single, « Happiness », a su toucher le public suédois et le remix de The Field a fait sensation sur les blogs de musique du monde entier.

Depuis la sortie suédoise de « Cover My Face As The Animals Cry », Masquer a fait les premières parties des tournées de Niki and The Dove, Gardness & Villa et Yelle. Le groupe a joué pour le gala No-Silence avec Ane Brun et Jenny Wilson et figure en vedette sur l’album le plus reconnu de The Field, Loopings State of Mind.

2012 sera l’année de Masquer – aux dires du Nyheters Dagen, l’année où « Masquer se fera un nom. Chanté épuré, guitares affûtées et éléments musicaux exaltants ».

Source : G Music / Differ-ant

Commentaires