Manning : un nouveau procès de Moscou

L'actualité numérique Mardi 04 juin 2013

Réécoute
Manning : un nouveau procès de Moscou ?
Après avoir croupi de longs mois en isolement, Bradley Manning va enfin être fixé sur son sort au terme d’un procès qui s’est ouvert ce lundi devant la justice militaire. Le jeune analyste de l’armée, qui avait notamment exfiltré les 250 000 télégrammes diplomatiques publiés par WikiLeaks en 2011, risque la prison à perpétuité.

 

Il est notamment accusé de “collusion avec l’ennemi” : pour la justice, en rendant accessible sur Internet des documents classifiés, il aurait sciemment aidé Al-Qaida. Cet amalgame spécieux, qui n’est pas sans rappeler la Guerre Froide ou les procès de Moscou, est tout sauf un hasard : les whistleblowers (“les lanceurs d’alerte) sont devenus les ennemis intimes de l’administration Obama, qui cherche à colmater les fuites à tout prix au nom de la sécurité nationale.


 


 Dans ce climat lourd, la presse américaine, qui s’est longtemps désintéressée du cas Manning, pourrait bien commencer à se réveiller. D’autant plus que le départment de la Justice est sous le feu des critiques depuis la révélation d’écoutes téléphoniques menées à l’insu de journalistes de l’Associated Press et de Fox News.

Jill Abramson, la patronne du New York Times, est même allée jusqu’à déclarer :

la collecte d’informations est en train d’être criminalisée.


 

Elle n’a pas tort : à ce rythme, toutes les sources journalistiques sensibles peuvent devenir des Bradley Manning en puissance.

Olivier Tesquet

Toutes les chroniques Suivez le geek

Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes 

Commentaires