Manif pour tous, la der des guerres

Les revues de presse Lundi 27 mai 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Manif pour tous, la der des guerres
La mobilisation des opposants au mariage homo écrase l'ensemble des quotidiens nationaux. S'il n'y avait pas la palme d'or d'Abdellatif Kechiche, on pourrait se croire revenu au temps de la répression pénale de l'homosexualité.

 

Une femme en embrasse une autre. Qui peut encore être choqué par la photo de une du Libération de ce lundi ? Personne, aimerait-on croire. L'image, tirée du film "La vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche, est belle et commune dans un XXIe siècle occidental où, bien heureusement, les homosexuels peuvent vivre leur passion au grand jour. En recevant sa palme d'or, le réalisateur français a dédié son prix à "cette belle jeunesse de France qui m'a beaucoup appris sur l'esprit de liberté et du vivre-ensemble".

 

La palme d'or pour "La vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche © Canal Plus

 

Il y a pourtant une autre jeunesse. Et elle défilait nombreuse hier à Paris. Une jeunesse qui, comme cette Pauline interrogée dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, peut brandir, tout sourire, une pancarte suggérant à François Hollande de "serrer les fesses".

 

Le Figaro remarque que les poussettes et les trottinettes étaient toujours aussi nombreuses hier, malgré les mises en garde de Manuel Valls, qui craignait des débordements. Crainte parfaitement justifiée: les manifestants les plus radicaux, issus des Jeunesses Nationalistes ou de Génération Identitaires, ont sorti les fumigènes et les barres de fer sur l'esplanade des Invalides.

 

Violentes agressions contre des journalistes, hier, à Paris © Alexandre Moncayo pour I-télévision

 

Le ministère de l'Intérieur a comptabilisé 36 blessés, dont 34 policiers et gendarme, un photographe de l'AFP et un manifestant. Et environ 250 garde-à-vue. Délais de bouclage oblige, c'est surtout sur internet que l'on trouvera le récit de ces bastons.

Le Canada a connu l'an dernier d'autres déchirements. C'était le printemps érable, qui divisait jusque dans les repas de famille. C'est ce que nous expliquait ce matin sur le Mouv', Michel Vézina, auteur du "Dictionnaire de la révolte étudiante" (et ancien membre des Béruriers Noirs, mais ça n'a rien à voir). Les universitaires réclamaient leurs droits les plus basiques: se sentir considéré, étudier sans trop raquer, et peser dans la politique du gouvernement.

De l'actualité du Canada, on ne sait rien ou presque par chez nous. Qui est au courant que le maire de Toronto est accusé de fumer du crack et son frère de dealer du haschich ? Les Rolling Stones, qui jouaient dans la ville ce week-end, ne l'ont pas manqué.

Qui est au courant que des soupçons de financement illégal de campagne perturbent les élections municipales montréalaises? Denis Coderre serait le Claude Guéant québecois, d'après ses adversaires du parti Projet Montréal.

Qui est au courant qu'un cougar en skate sème la terreur dans l'Alberta ? Heureusement qu'Internet est là pour nous en informer.

 

Revivez la lutte des étudiants canadiens dans Montréal, rouge colère, un reportage de Benoît Bouscarel pour le Mouv'.

http://soundcloud.com/lemouv/villes-rebelles-l-cole-de-la


 

 

Commentaires