Mais qu'en pense la banane, au fait ?

Ma semaine à moi Samedi 16 novembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Mais qu'en pense la banane, au fait ?
Hollande dégringole tellement dans les sondages, que je me sens obligée de vous avouer un terrible méfait, commis il y a plusieurs années : j'ai menti à une dame qui m'interrogeait pour je-ne-sais quel institut sur ma vie sentimentale. Ce qui nous amène - bizarrement - à parler bananes.

 

Chaque semaine, dans le pitch de Jean-Mathieu Pernin, Elodie Font vient nous raconter sa semaine. Semaine sondagière, puisque le chiffre qui l'a occupé, c'est celui de 15 % : 15 % d’opinions plutôt favorables pour François Hollande. Récit.

 

Bon, je vous faire une confession : un jour, alors que j’étais chez mes parents qui ont un téléphone fixe, les grands fous, une vieille dame appelle pour un sondage. J'étais célibataire, à l’époque et la dame m’interroge pour un sondage sur la sexualité. J’étais à deux doigts de lui répondre : « bah non connasse, je suis complètement en manque, et se masturber c’est cool mais c’est quand même vraiment moins bien qu’à deux ». Les mots s’apprêtaient à sortir de ma bouche quand soudain, je me suis entendue dire que j’étais en couple, oui, que je faisais l’amour plus de trois fois par semaine, bien sûr, à qui parlait-elle, que c’était bien tout le temps, évidemment, et que j’avais eu plus de 10 partenaires sexuels dans ma vie.

Oui, huez moi, j’adore ça, d’ailleurs je l’avais aussi dit à la dame des sondages, j’adore qu’on me hue. Oui, je le mérite, oui j’ai menti à la France entière, oui je fais partie de ces débiles qui plantent les sondages parce qu’ils n’ont pas envie de dire à une inconnue qu’ils n’ont pas chopé depuis un an.

Depuis ce jour, je dois bien vous l’avouer je ne crois pas trop aux sondages. D’autant plus que je me suis tapée des cours de sciences politiques dans ma folle jeunesse – ah bah chaque heure de ma vie a été une fête, je ne vous le cache pas – et que les profs de sciences politiques répètent souvent, avec un grand sérieux, qu’il faut aiguiser son sens critique mes braves gens, que les sondages ne sont pas une science, qu’en plus les panels ne sont représentatifs que d’eux-mêmes, ça me fait penser aux bios Twitter des gens qui bossent pour des grosses boîtes : « mes tweets n’engagent que moi », bon eh bah ton avis sur les bananes ou sur la sexualité de ta tante, c’est pareil, on s’en balance.

Sauf qu’on ne peut pas y échapper, les sondages sont partout. Des questions nauséabondes, parfois, du type « diriez-vous que ces populations s’intègrent bien ou mal » et devinez qui ne s’intègre pas en France, selon ces grands sondages ?? Les Roms bien sûr, et puis ceux d’origine nord-africaine. 

Ah et on me souffle que les bananes ne s’intègrent pas bien : elles sont 80 % à être jugées trop jaunes. Vous savez, j’aimerais qu’on l’entende cette banane, j’aimerais qu’elle témoigne : pourquoi diable ne s’intègre-t-elle pas ? Quel est son problème ? Pourquoi elle immigre en France, cette folle, on ne veut pas de jaune et on a déjà le riz pour se durcir les intestins, merci bien, en plus toutes les pommes françaises ne sont pas mangées, alors elle vient piquer de la place dédiée aux Français dans nos estomacs, c’est vraiment dégueulasse ! Et puis surtout pourquoi est-elle employée pour insulter des blacks alors même qu’elle vient surtout de l’Asie du sud-est ? Merde les gens, revoyez vos insultes racistes, c’est lourd de devoir prendre des cours de géo pour vous contrer.

 

Et puis y’a d’autres sortes de sondages. Comme celui qui nous agite en ce moment : êtes-vous favorable à la politique du Président de la république ? Et un autre, de sondage, venu conclure encore une belle et tonitruante semaine d’actu : « Fallait-il huer François Hollande lors des commémorations du 11 novembre ? »

La tension est palpable.

Mais peut-être qu’on devrait faire un autre sondage : « Qu’est-ce qu’on commémore, au fait, le 11 novembre ? »  Je serai curieuse de connaître la réponse de ces gens qui ont un avis sur tout, et surtout sur rien.

Commentaires