Ma cité va craquer (ou pas)

Le 7-9 Mercredi 18 septembre 2013

Réécoute
Ma cité va craquer (ou pas)
Louveplaine est une cité imaginaire qui transpire la réalité. Déroutante et poétique, elle est l'un des personnages du second roman de Cloé Korman : "Les saisons de Louveplaine", aux éditions du Seuil.

 

Les jeunes des cités parlent mal, écoutent du hip-hop, s’habillent en jogging et jouent les gros bras dans les cages d'escaliers. Ils déambulent entre les tours, barbe au menton et Coran à la main. Vues de l'extérieur, les banlieues françaises ressemblent à un enchainement de poncifs, aussi long qu'une barre HLM dans un grand ensemble.

La banlieue, vue de ton téléviseur
 

La réalité des quartiers est pourtant bien plus complexe. Cloé Korman en sait quelque chose. A peine trentenaire, prix du Livre Inter 2010 avec Les Hommes-couleurs, la romancière a longtemps traîné sa plume dans le 9.3, en y animant des ateliers d’écriture. Depuis le drame de Clichy-sous-bois en 2005, elle est hantée par l’image simpliste et stéréotypée donnée des banlieues par les médias et le monde politique.

Cloé Korman © SIPA


Pour faire mentir ceux qui stigmatisent une partie de la population, Cloé Korman a imaginé Louveplaine. Pas une cité d'opérette, pas une cité de JT non plus. Louveplaine est un lieu de contrastes, de couleurs et de contradictions. Imaginaire, mais furieusement ancrée dans le réel.

Nour décide de quitter le village familial près d'Alger pour retrouver Hassan son mari, installé à Louveplaine en Seine-Saint-Denis. A son arrivée, elle trouve un appartement vide. Sonny, un gamin de 15 ans lui promet de l’aider à retrouver son mari. Il devient son guide dans cet univers rythmé par la musique et les langues.

A quoi ressemble vraiment la cité aujourd’hui ? Invités de la Matinale du Mouv' :

 

 

 

Retrouvez tous les jours la Matinale du Mouv', de 7h à 9h, présentée par Benoît Bouscarel, et laissez vos commentaires en direct sur Facebook et Twitter (@matmouv).

>Toutes les émissions sont disponibles par ici.

>Et abonnez-vous au podcast, RSS et I-tunes.

Commentaires