Los Angeles s'offre aux hackers

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Jeudi 19 juin 2014

Réécoute
Pendant ce temps, à Vera Cruz
La cité des anges vient de rendre accessible une grande partie de ses données à ses résidents. Emplois, salaires, logement ou circulation, la mégalopole incite les hackers à s'emparer de cet Open Data gigantesque. Objectif : une gouvernance plus transparente et plus d'implication dans la vie de la cité.

Après San Francisco, New York et Chicago, Los Angeles ouvre ses données publiques via un portail accessible à tous. On y trouve les données chiffrées sur tous les sujets qui concernent les citoyens. Miguel Sangalang est le directeur de l’innovation de la ville de L.A.

On peut pas être coincé dans un modèle où l’Etat encaisse les impôts et recrache du service, il faut qu’il y ait des partenariats. C’est un outil de collaboration, la meilleure utilisation de ces données c’est d’être en connexion avec les citoyens.



Pour le lancement de cet Open Data, la ville héberge un « hackaton ». Pendant deux, jours des hackers sont invités à puiser directement dans ces données pour créer des applications utiles à la ville. Au dixième étage de l’hotel de ville, des groupes de « technophiles citoyens » imaginent les applications qui faciliteraient leur vie au quotidien.

L'hôtel de ville de L.A / CC FLickr On Los Angeles Vacation

Christopher et son équipe sont en ébullition autour d’une application destinée aux cyclistes de los angeles.

Notre application servirait à relier les gens qui veulent faire du vélo, sur la route ensemble. On veut les aider à franchir le pas. On se parle beaucoup, on ne fait pas que taper sur un clavier, on est des humains après tout.



Ingénieurs confirmés, hackers amateurs, graphistes… l’expérience permet de faire remonter les préoccupations diverses et variées des citoyens de tous horizons. La circulation - à vélo ou en voiture - est un des sujets les plus discutés.

En vélo à L.A / CC Flickr The City Project 


La ville et son énorme réseau d’autoroutes plus ou moins bien entretenues, ses embouteillages constants, ses accident. Là aussi la technologie présente un espoir. Rick Cole est un des élus de Los Angeles :

Chaque jour on a une centaine d’accidents avec des blessés et des morts. En rendant ces données accessibles, on espère que ça va donner envie à des militants, des citoyens et des entrepreneurs privés de concevoir des outils qui permettront aux citoyens de circuler de façon plus sûre. Et plutôt d’attendre que la ville fasse ça, on défie toute la communauté de le faire.


L.A aux heures de pointe / CC Flickr Flor!an


Le premier prix donné à l’issue du hackathon revient à une application qui connecte les restaurants de la ville d’un coté et les refuges de sans abris de l’autre. Pour faire circuler l’offre de restes de nourriture. Dans une ville où les inégalités de richesse sont criantes, il suffit d’une application pour faire la différence.

Reportage signé Coralie Garandeau. Mise en page : Sébastien Sabiron

Image d'illustration : cc Flickr Brendan Biele

 


 

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

Commentaires