LES SHADES

Rodéo sur Le Mouv' Mercredi 26 décembre 2012

Réécoute
Dernières diffusions
07/01/14 Newcomers
06/01/14 Black Yaya
LES SHADES
Les Shades viennent secouer l'esprit de noël de leur rock frais, qui renoue avec une certaine tradition française actualisée aux cocottes de guitare sautillantes de l'époque... un Rodéo yé yé yé !!!

 

LES SHADES

Le clip officiel de "1989" par Les Shades

 

Le second album des Shades a pour titre 5/5 !

Expression provenant des télécommunications militaires. Contrairement à une idée reçue, elle comporte deux informations distinctes. Le premier chiffre indique la force du signal sur une échelle de 1 à 5. Le second indique la clarté. On dit aussi "fort et clair". Deux termes qui s'accordent à merveille pour évoquer le dernier album des Shades.

Entre force et clarté, il reprend le flambeau du rock français là où Taxi-Girl et les Rita Mitsouko l'ont laissé.

Le meurtre de Vénus, leur premier album, a déjà reçu un formidable accueil critique et ses ventes ont honorablement atteint le niveau de population d'une ville comme Briançon. Benjamin, Etienne, Harry, Victor et Hugo ont désormais deux ans de plus. Pas usés, pas vieillis, pas fatigués.

Et pourtant, il y a eu ce triomphal concert à la Cigale où ils ressemblèrent plus que jamais à des anges avec des épées. Il y a eu l'épuisante tournée du Tour de France à la voile. Il y a eu ces nuits en Etap Hotel, ces centaines de sandwiches balkaniques, ces bouteilles de Bordeaux supérieur et ces autographes à signer sur des poitrines inachevées. Ces soirs où il fallait jouer devant trois boulistes et le lendemain face à cinq mille personnes. Cette leçon de vie les a giflés un par un.

Quelques titres de l'album ont été écrits par Benjamin en tournée. Un captivant morceau nommé “Autoroute”. Ou encore “Dictateur”, une allusion à l'un de leurs sujets de conversation favori : les pires tyrans de l'humanité qui ne furent au départ que des losers. “A l'horizon” qui sonne déjà comme un hymne évoque la canaillerie des grands producteurs. “Rendez-vous manqué” condense une époque (la nôtre) en quelques syllabes ("tu avais pourtant pris rendez-vous avec l’argent et l'attitude, mais tu passes toutes tes soirées avec ta bière et ta solitude"). On retrouve la richesse d'écriture des textes dont chaque vers pourrait faire un sujet de chanson. Et cet impitoyable sens de l'image: “sous tes draps de velours / qui pèsent beaucoup plus lourd / que New York et ses tours”

5/5 est le premier album enregistré dans le nouveau studio Tricatel. Au milieu des Pyrénées Centrales, un cloître musical. Ce séjour d'isolement volontaire autour du réalisateur Frank Redlich fut assez salubre. De ce mentor dont le large spectre des collaborations va de Cerrone à Khaled, les Shades ont recueilli les conseils et les critiques. « On a accepté l'inacceptable », confie Harry. « Un truc impossible il y a encore deux ans » ajoute Victor. « On était trop sûrs de nous » tranche Benjamin. « On était bornés », nuance Hugo. « On était jeunes », conclue Etienne.

5/5 transcende tous les clivages. Synthétique et organique, électrique et subtil, énergique et sophistiqué : ce disque n’aurait jamais pu être fait à une autre époque. La mutation la plus frappante : la voix de Benjamin Kerber, qui s'imaginait falsetto et s'est découvert baryton. Des morceaux plus concis, incisifs et lapidaires viennent des mille petites explorations de la chambre intérieure de chacun des membres. Par ailleurs, est-ce la flamme épaisse de leur isolement entre hommes qui leur a inspiré des thèmes militaires comme “C'est la guerre” ou “La diane” ? Non, un futur grand groupe doit simplement apprendre l'art de la guerre. “Pour établir une stratégie/ Je recompte tous mes ennemis/ Divise les tâches pour mon équipe/ Trace le bon angle d'attaque.”

Leur 3ème album "Les Herbes Amères" sortira au printemps 2013 sur leur propre label Les Mélodies Mentales.

Source : Tricatel

Le site des Shades

 

En concert le 18 janvier 2013 à Petit Bain (Paris)

 

 

Commentaires