Les ordinateurs chaufferont bientôt nos maisons

le Reportage de la Rédaction Mardi 04 novembre 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Les ordinateurs chaufferont bientôt nos maisons
Dans un an, Paris accueille la Conférence mondiale sur le climat. La France devra mettre toute la planète d'accord et trouver des solutions pour limiter le réchauffement à deux degrés. Mais certains n'attendent pas et ont déjà plein de bonnes idées pour limiter notre empreinte carbone. A l'occasion de la journée mondiale contre le réchauffement climatique, le Mouv' zoome sur un projet innovant : le radiateur numérique.

L'idée est partie de ces énormes data centers qui se multiplient un peu partout sur la planète. Avec leurs centaines et parfois milliers d'ordinateurs, c'est la double peine : il faut de l'électricité pour les alimenter et pour les refroidir. A eux seuls, ils représentent 2% de la consommation mondiale et pourraient fournir la France et l'Allemagne réunies. 

Cc Flickr Sean Ellis

Paul Benoît, bricolo et bidouilleur y voit là une opportunité. Pourquoi ne pas récupérer toute la chaleur produite pour chauffer des entreprises, des logements ? Il crée alors le Q.Rad, le radiateur numérique, de la société Qarnot Computing. Le principe est simple : les résistances des chauffages traditionnels sont remplacées par des processeurs à qui on demande de traiter des données. Les processeurs calculent, chauffent et réchauffent la pièce. En fait, Qarnot Computing vend la puissance de calculs à des entreprises qui en ont besoin et en échange, l'habitant se voit rembourser sa facture de chauffage. Pour l'heure, une poignée d'entreprises sont équipées, ainsi qu'une centaine de logements sociaux parisiens. 

 

Cc Qarnot Computing

 

Des tas de domaines ont besoin d'une importante force de calcul, comme la construction automobile, les banques et assurances, la recherche. Et la 3D. Chiffre assez parlant, Pixar, le géant américain de l'animation fait tourner 10 000 ordinateurs a plein régime tout au long de ses productions.

Plus ça chauffe et plus ça calcule. On se souvient tous de l'hiver glacial de l'an dernier. Les radiateurs numériques ont produit trop de données. Qarnot Computing a choisi d'en faire don, notamments à des étudiants en animation. Ils ont ainsi pu réaliser leur film de fin d'études de A à Z grâce à des données crées par ces data centers délocalisés. Conçu avec le logiciel en libre accès, il s'appelle "Jonas" et a remporté le Suzanne Awards dans la catégorie Design. 

 

 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires