Les mutuelles étudiantes sur la sellette

le Reportage de la Rédaction Mardi 18 novembre 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Les mutuelles étudiantes sur la sellette
La sécurité sociale étudiante doit-elle être gérée par les Caisses Primaires d'Assurance Maladie, et non plus comme c'est le cas aujourd'hui par les mutuelles étudiantes ? La réforme est proposée par une sénatrice UMP, soutenue par la Fage, la Fédération des Associations Générales Etudiantes.

Sur le campus d'Angers, la Fage distribue depuis plusieurs semaines ses tracts appelant à un "choc de simplification". Une pétition a aussi été lancée. Pour les militants de la Fédération des Associations Générales Etudiantes, il faut que la sécurité sociale des étudiants cesse d'être gérée par les mutuelles étudiantes, pour rentrer dans le régime général. La spécificité du régime de santé étudiant n'a fait, selon l'organisation, qu'entraîner difficultés administratives, mauvaise prise en charge des dossiers, problèmes de gestion, et conflits d'intérêts.

 

La plupart des salariés de la LMDE (ex-Mnef) sont membres de l'Unef, soutenue par le gouvernement socialiste. Les mutuelles étudiantes ont toujours été des pépinières politiques. Voilà pourquoi nous avons autant de mal à nous faire entendre sur ce dossier.


 

La Fage, qui a changé de position sur le sujet après avoir soutenu ce système pendant des années, s'appuie sur les rapports sénatoriaux, de la Cour des comptes et de l'UFC-Que Choisir

 


Fausse bonne idée

Au contraire pour l'Unef, la simplification administrative recherchée ne rendra pas service aux étudiants. Le syndicat rappelle que le régime étudiant a été obtenu en 1948. C'était à l'époque la reconnaissance de l'autonomie et de l'émancipation de la jeunesse, ainsi qu'une prise en compte de la spécificité de ses problématiques de santé.

 

Les problématiques d'addiction, les comportements à risque, d'alcoolisation, de troubles psychologiques nécéssitent des programmes de prévention ciblés. Qui mieux qu'un élu étudiant au sein d'une mutuelle peut décider de ces actions ?


 

Pour William Martinet, le président de l'Unef, la proposition de loi portée par la sénatrice UMP Catherine Procaccia est également absurde dans la mesure où la majorité des étudiants resteraient en fait sur le régime de santé de leurs parents. L'Union Nationale des Etudiants de France répète que les problèmes de qualité de service des mutuelles sont principalement dûes à la baisse des dotations de l'Etat pour assurer cette délégation de service public. Elle propose une autre réforme : l'adossement des missions administratives de sécurité sociale aux CPAM, mais tout en permettant aux mutuelles de conserver la partie adhésion, interface avec les étudiants et les opérations de prévention.

 

Les mutuelles étudiantes, vous y comprenez quelque chose ?

Réécoutez le reportage ci-dessus, et vous verrez, c'est vraiment pas compliqué.

 


 

Reportage et photos : Claire Chaudière

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

 

Commentaires