Les musiciens qui ont joué sur l'ambiguïté du genre

Boy meets girl Vendredi 16 mai 2014

Réécoute
Ces musiciens qui ont joué sur l'ambiguïté du genre
Cela fait des jours qu'on nous barbe avec la pilosité de Conchita Wurst. Et pourtant, celle qui a remporté l'Eurovision est loin d'être la première à avoir joué sur l'ambiguïté du genre.

Wendy Carlos

Célèbre pour avoir composé la bande originale des films de Stanley Kubrick Orange Mécanique et Shining, cette musicienne de génie a publié ses premières oeuvres sous le nom "Walter Carlos".

 

C'est entre le tournage des deux films, en 1979, qu'elle a officialisé son changement de genre. Ses premiers disques sont aujourd'hui réédités sous son identité actuelle. 

 


Marie-France

 

Cette incontournable icône transgenre a fait partie avec Hélène Hazera du groupe Gazoline. Ce groupe né sous Giscard dans les années 70, à mi-chemin entre le glam et les prémices du mouvement punk, choquait une France qui n'avait pas encore été touchée par le mouvement Glitter.

 

 

Elle a, par la suite, participé à des projets musicaux plus "sages" avec des artistes tels que Marc Almond, Prince, et Héléna Noguerra. 

 

David Bowie, Marc Bolan et le mouvement Glitter

 

J'ai hésité à les mentionner dans cette liste, mais il est indubitable que le Glam Rock a été un courant qui a voulu casser les rôles attribués aux hommes et aux femmes.

 

 

Maquillés, vêtus de paillettes, de fourrure, et de chaussures à plateformes, Ziggy Stardust, T-Rex, et les New York Dolls, ont revendiqué leur androgynie et leur ambigüité sexuelle.

 

 

Pete Burns

 

Si vous avez connu les années 80, vous vous rappelez forcément du tube de Dead or Alive, You spin me round. Pete Burns, chanteur et leader du groupe, n'a jamais revendiqué vouloir changer de genre.

 

 

C'est un homme, il se considère comme tel. Et même si l'orientation sexuelle n'a rien à voir avec le genre, notons tout de même qu'il est resté marié plus de 20 ans avec sa collaboratrice artistique Lynn Corlett. Cependant, Pete Burns joue depuis toujours sur son androgynie, ce qui a développé l'identité de son groupe. 

 

Divine

 

Difficile de ne pas mentionner Harris Glen Milstead, plus connu sous le nom de Divin. C'est une des Drag Queens les plus célèbres, notamment parce qu'elle a été l'égérie de plusieurs films de John Waters (Pink Flamingo, Hairspray, Female Trouble, Polyester)

 

 

Boy George

 

Toute petite j'ai été marquée par la pochette du 45 tours de Culture Club (Karma Chameleon a bercé mon enfance).

Je le trouvais magnifique, et rêvais de savoir un jour me maquiller aussi parfaitement que lui. A noter que Boy Georges a porté simultanément la barbe et le maquillage bien avant Conchita Wurst. Et il n'a pas tellement changé...

 

 

Jayne County

 

Jayne County est une actrice et chanteuse, qui a commencé sa carrière sous le nom Wayne County, dans le groupe Wayne County and The Electric Chairs. 

 

 

Mykki Blanco

 

Inspiré par Jean Cocteau et le punk "queercore", Mykki Blanco est un des artistes de la scène rap a jouer sur l'ambigüité du genre (Mykki étant d'ailleurs un prénom féminin). 

 

 


Laura Jane Grace

 

C'est la chanteuse transgenre du groupe punk Against me! qui vient sortir l'album Transgender distrophia blues.

 

 

En 2012 elle a officiellement abandonné son ancien nom Tom Gabel, qui figure sur les premiers albums du groupe, pour définitivement adopter son nouveau nom Laura Jane Grace.

 

 

 


 

 

> Réécoutez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

 

Commentaires