Les jouets ont-ils encore un sexe ?

Le 7-8 Vendredi 16 décembre 2011

Réécoute
Dernières diffusions
Les jouets ont-ils encore un sexe ?
Aujourd’hui, les mères décrivent leurs propres filles comme des battantes et leurs fils comme des tendres. Pour les pères, leurs filles sont d’adorables petites princesses et leurs fils sont des bricoleurs turbulents (Etude ABC+ Observatoire Fisher-Price).

Les invités de la matiale du Mouv', Gisèle George (pédopsychiatre) et Bérangère portalier (rédactrice en chef de Causette).

RDV 8h20

Aujourd’hui, les mères décrivent leurs propres filles comme des battantes et leursfils comme des tendres. Pour les pères, leurs filles sont d’adorables petitesprincesses et leurs fils sont des bricoleurs turbulents (Etude ABC+ Observatoire Fisher-Price).


Le rapport d’expertise d’ ABC + amène la pédopsychiatre que je suis à réagir sur troispoints qu’il me paraît important de préciser.Les jouets ont-ils un sexe ? Les données changent.Les parents nés après la lutte féministe des années 70-80 ont modifié leurs comportementsdans l’éducation de leurs enfants.

Les petites filles sont particulièrement touchées par ce changement de mentalité. Ellesont le droit aujourd’hui d’avoir du “caractère”, d’être autoritaires, ambitieuses et de sebattre pour trouver une place dans le monde du travail. Ces caractéristiques étaientauparavant uniquement réservées aux garçons.

Si par hasard une petite fille s’autorisaitun tel tempérament (considéré alors, comme uniquement masculin), elle était rabrouée,inhibée et vécue péjorativement comme étant un “garçon manqué” ou comme ayantun “sale caractère”.Les garçons doivent toujours avoir des attitudes viriles, mais ils ont maintenant le droitd’être plus tendres, émotifs et même de participer aux activités ménagères !De fait, la sexualisation des jouets a aussi changé pour ces parents du second millénaire :

• les jouets fabriqués pour les enfants de moins de deux ans n’ont aucune connotationsexuelle. Les mêmes jouets sont offerts aux filles comme aux garçons.

• 2-3 ans semble être un âge-charnière qui sexualise les jouets. On peut aisémentle comprendre car il s’agit de la période d’acquisition de la propreté. La sortiedes couches amène les enfants à se poser des questions sur leur corps sexuéet les parents à leur enseigner la différenciation des genres.

• Les petites filles ont le droit maintenant à toutes les catégories de jouets si ellesen émettent le désir et même si elles ne jouent qu’avec des jouets de genremasculin (perceuse, panoplie de Zorro, poupées masculines...)

• Les garçons ont aussi la possibilité d’accès aux jouets typés masculins ou féminins.Toutefois il persiste une certaine réticence parentale. Le garçon doit mixer lesgenres. Les pères comme les mères ne les laisseraient pas utiliser uniquementdes jouets à connotation féminine (dînette, aspirateur, poupées féminines...)

 

 

Source : Observatoire Fisher Price

Le site de Causette

Commentaires