Les Inouïs se dévoilent

Le 7-9 Vendredi 14 mars 2014

Réécoute
Les Inouïs se dévoilent
Au sommaire, la sélection des iNOUïs 2014 pour la Printemps de Bourges, un coup de fil à Beyrouth au vidéaste Siska et "Les causes perdues" de Jean-Mathieu Pernin...

Après des milliers de candidatures et des dizaines d’auditions, on connait enfin les artistes sélectionnés pour les iNOUïs du Printemps de Bourges 2014.

Chaque année depuis 1985, le festival du Printemps de Bourges repère et sélectionne les jeunes talents français. Il leur offre la possibilité, via les INOUÏS du Printemps de Bourges, de jouer devant le public du festival et devant un parterre de professionnels.

 

En presque trente ans, le dispositif a découvert : les Têtes Raides, Skip The Use, Concrete Knives, Frànçois and the Atlas Mountains… Après plus de 3000 candidatures et 30 auditions régionales, les 32 artistes sélectionnées sont aujourd’hui annoncés.

Selon le prix qu’ils remporteront (Prix du Printemps de Bourges – iNOUïS 2014 ou Prix du Jury – iNOUïS 2014), les artistes vainqueurs joueront au Printemps de Bourges 2015 ou 2016, participeront au festival MaMA 2014, au Festival d’été de Québec 2014 et partiront en tournée des iNOUïS. Cette année c’est Albin de la Simone qui présidera le concours et remettra les prix. On en parle avec Kevin Douvillez, conseiller artistique pour les iNOUïS 2014. Avec également le reportage de Ludovic Pauchant.

C’est quoi ta journée ?

Il fait partie de la jeune histoire du hip hop beyrouthin, et a compté parmi les premiers rappeurs à chanter en arabe libanais  et à se produire à l’international.

Diplômé de l’Ecole des beaux Arts de Beyrouth, Siska poursuit sa route dans les arts visuels entre Paris, Berlin et Beyrouth. Il compte  parmi les vidéastes les plus exposés à Beyrouth et est actuellement en résidence à la “ Beirut Film Station” jusqu’au 31 mars.

                                                                   Siska 

 

Au sein du collectif « Kitaa Beirut », groupe phare de la scène libanaise, Siska  et cinq rappeurs de foi et de flow différents, parlaient musique et guerre civile : « Ce qu’on connaissait de la rue au début des années 90, c’était la guérilla. Mais on voulait montrer aux gens qu’elle pouvait aussi être un moyen d’expression », raconte-t-il.

Siska connaît Beyrouth comme sa poche... ses murs criblés de balles, journées folles, ses nuits déjantées, ses clubs, ses mondes underground...

Le "C'est quoi ta journée" de Siska, au cœur du quartier Mar Mikhael...

Un lien pour survivre

"Orange Mécanique", version Andy Warhol...

Le single du jour

Parmi les artistes sélectionnés pour les iNOUïs du Printemps de Bourges 2014, figure le groupe Feu Chatterton, dans la catégorie "world".

 

Meilleur espoir des Bars en Trans 2013, le quintet parisien feu! Chatterton et ses cadavres exquis ressuscitent l'âme des surréalistes...

 

Les chroniques du 7-9

À 8h23, retrouvez la chronique des "Causes perdues" de Jean-Mathieu Pernin

À 8h52, la chronique "Rien à voir d'Elodie Emery



Retrouvez tous les jours la Matinale du Mouv', de 7h à 9h, présentée par François Sauvestre et Aurélie Champagne, et laissez vos commentaires en direct sur Facebook et Twitter (#7a9lemouv).

>Toutes les émissions sont disponibles par ici.

> Et abonnez-vous au podcast, RSS et I-tunes.

Illustration de couverture Certains droits réservés par 

Commentaires