Les Inouïs du Printemps

La Pop au carré Mardi 22 avril 2014

Réécoute
Les Inouïs du Printemps
Coup d'envoi ce soir du Printemps de Bourges, 38 ème édition. Stromae, Metronomy, Shaka Ponk et Détroit tiennent le haut de l'affiche. Mais le printemps berrichon fait aussi germer des jeunes pousses de la musique. Rencontre avec quelques uns de ces "Inouïs" 2014.

Il y a un an, bien que chouchous de la hype, ils n'étaient connus que d'un cercle d'initiés. Cette année, ils enchainent les concerts à guichet fermé. Lauréat des Inouïs 2013, le collectif parisien Fauve a pris la mesure de la formidable caisse de résonnance apportée par le Printemps de Bourges.

Orelsan, président des Inouïs 2013, annonce le palmarès

Comme le veut la tradition, Fauve joue cette année dans le line up officiel du Printemps de Bourges, juste avant Détroit et Metronomy. Une cerise sur le gâteau dont rêvent les 32 candidats sélectionnés pour les Inouïs 2014.

Au départ ils étaient 3000, départagés sur auditions par les professionnels de la musique qui composent le Réseau Printemps (responsables de salles, directeurs artistiques, programmateurs radio, etc). Ils auront chacun une demi heure pour convaincre le public et le jury, présidé cette année par Albin de la Simone.

Une chance inouïe de faire son trou

Après deux tentatives infructueuses, le rappeur Pih Poh a enfin décroché son ticket pour les Inouïs. Pour lui, Bourges est un moyen de défendre sa musique hors de sa région natale, celle de Belfort, dont il a déjà écumé toutes les scènes.

On a eu la chance de jouer souvent à l'étranger, mais assez peu dans d'autres régions françaises. Il y a énormément de groupes sélectionnés. C'est un sacré challenge de sortir de la masse. Mais c'est une opportunité unique de se faire connaître hors région.


"Le blaze, c'est Pih Poh, comme Hip Hop à l'envers" © Sébastien Sabiron


Enfant de la génération Y, le DJ angevin Thylacine a toujours partagé sa musique sur le web. Il trouve dans les Inouïs l'occasion de la défendre en live, devant un "public curieux, exigeant et critique".


Pour les lyonnais de Pethrol, la sélection aux Inouïs officialise la naissance du groupe (formé fin 2012). Guillaume Héritier, le parolier du trio :

Evidemment, avoir une validation du public, c'est superbe, mais je pense que le plus difficile, c'est d'abord de convaincre les professionnels. Pour nous, c'est la vraie satisfaction de ce tremplin. C'est déjà une petite victoire.


Guillaume, Cédric et Héloïse, de Pethrol © Sébastien Sabiron
         

Les Inouïs se succèderont sur la scène du 22 d'Auron, à Bourges, du mercredi 23 au samedi 27 avril. Le programme complet du tremplin est à retrouver ici.

Reportage signé Sébastien Sabiron.

Le Mouv' partenaire des Inouïs du Printemps de Bourges avec le 16-18, Pop Corn et Emilie sur le Mouv'.


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Commentaires