Les footballeurs français sont des gros nuls sur les réseaux sociaux

Va y avoir du sport Lundi 12 mai 2014

Réécoute
Les footballeurs français sont des gros nuls sur les réseaux sociaux
Les deux stars de l'équipe de France de foot, Franck Ribéry et Karim Benzema n'ont pas de compte Twitter. Et quand ils en ont un, les footballeurs français font n'importe quoi. Olivier Giroud tweete pour s'excuser de tromper sa femme et des joueurs de Ligue 1 révèlent les insultes qu'ils se balancent sur le terrain. Thierry Henry, viens les sauver !

Nike oublie Franck Ribéry ? 

Vous l’avez forcément vue, c’est le genre de vidéos que l’on déteste adorer. On aimerait que le capitalisme, le foot business ne produisent que des choses répugnantes mais il faut bien l’avouer : la dernière pub de Nike est assez exaltante. 

 

Il y a une petite musique sympa, des moments drôles comme quand Hulk le géant vert apparaît. Le concept, c’est des enfants qui se transforment en stars du foot et elles sont toutes là, il y en a 14 : Zlatan, Cristiano Ronaldo, Neymar…

En y regardant de plus près, on s’aperçoit de quelque chose : il n’y a aucun footballeur français dans cette pub.

Ce qui semble aberrant. Franck Ribéry vient d’être sacré champion d’Allemagne, c’est l’un des meilleurs joueurs d’une des meilleures équipes du monde, il a fini troisième au classement du Ballon d’or.

Et surtout -- condition sine qua non, ça marche comme ça -- Ribéry est sponsorisé par Nike, il en est même une des têtes d’affiche.

Le physique d'un barman d'un karaoké de Dunkerque

Alors, je vous vois venir avec votre méchanceté légendaire, vous vous dites : bah c’est pas étonnant quand on n’a le physique d’un barman d’un karaoké de Dunkerque et qu’on parle mal.  

 Certes mais ça se saurait s’il fallait avoir eu la moyenne au bac de français pour apparaître dans une pub Nike.

En lisant L’Equipe du 12 mai, on a appris que Nike a voulu faire une vidéo virale, très présente sur les réseaux sociaux et que Franck Ribéry a payé pour ses péchés : il n’a pas de compte Twitter.

Et il n'est pas le seul : Karim Benzema, l’autre grande star du foot français, n’en a pas non plus.

Le suicide numérique d'Olivier Giroud

En fait, les joueurs de l’équipe de France ont vraiment un train de retard parce qu’aujourd’hui, pour une vedette du sport, un compte Twitter, c’est le moyen de rayonner à l’échelle mondiale, de mettre en valeur des marques et donc d’en attirer plus et donc de gagner plus d’argent.

Mais les Bleus sont à l’ancienne, ils doivent être trop occupés à donner à manger à leurs Tamagotchi ou à jouer au serpent.

Et quand un footballeur français a un compte Twitter, souvent, c’est vraiment n’importe quoi.

L’autre attaquant des Bleus Olivier Giroud l’utilise pour s’excuser quand il trompe sa femme et du coup entretenir le boulot des tabloids. C’est ce qu’on appelle un suicide numérique.

Transformer Twitter en supermarché de la vulgarité

Et ces dernières semaines, des joueurs de Ligue 1 ont trouvé un nouvel usage à Twitter : révéler les insultes, vraiment grossières, qu’ils s’échangent pendant les matches et qui pourtant sont censées rester enfouies sous la pelouse.

Le Lyonnais Bafé Gomis a tweeté que le Marseillais Romao lui a demandé de – je vais essayer de rester élégant – s’occuper intimement d’une partie de l’anatomie du journaliste Pierre Menes.

 Et du coup, une semaine plus tard, le Lorientais Mathieu Coutadeur a tweeté que Bafé Gomis a parlé de sa maman en des termes peu élogieux.

Les footballeurs français ont réussi, à la manière des rappeurs, à transformer Twitter en gros supermarché de la vulgarité.

Heureusement, il y a une bonne nouvelle : Thierry Henry s’est enfin créé un compte Twitter.

Ça a payé : il a gagné presque 250 000 followers en une demi-journée.

Mais bon, le Français a 36 ans et sa carrière est derrière lui. Peut-être au moins qu’il va servir d’exemple à ses compatriotes qui en ont bien besoin. 

 


 

Imanol Corcostegui

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires