Les faces B, toute une histoire...

La Pop au carré Lundi 06 octobre 2014

Réécoute
Les faces B, toute une histoire...
François Thomazeau vient de publier une "Histoire de toutes les faces B qui sont devenues célèbres". Un passage en revue de ces faces B qui ont surpassé leurs faces A, des années 30 à nos jours, avec dans l'idée qu'internet n'a pas tué la face B.

 

Non, les faces B ne sont pas que des lots de consolation, des éléments de comblage au dos d'un vinyle ou sur la deuxième piste d'un single. Bien au contraire ! Et c'est ce que veut démontrer François Thomazeau dans son livre.

Saviez-vous que Ain't no sunshine de Bill Withers était une face B ? Au même titre que We will rock you de Queen, I'll be there for you des Rembrandts ou J'ai demandé à la lune d'Indonchine.

 

Ces morceaux que les maisons de disque avaient relégué au second plan, ces titres parfois enregistrés à la va-vite ou trop atypiques pour figurer sur un album, ont finalement surpassé la face A. Preuve que les maisons de disque et les artistes peuvent aussi faire de grosses erreurs de jugement !

Mais qu'est ce qui fait qu'un jour, le destin de ces titres négligés bascule ? L'intérêt d'un musicien parfois. Comme pour The man who sold the world de David Bowie, sorti deux fois en face B dans les années 70 avant de connaître le succès, repris par Nirvana, plus de 30 ans plus tard.

 

Dans le même esprit, et beaucoup plus récemment, Prayer in C de Lilly wood and the Prick, passé inaperçu lors de la sortie de l'album Invincible friends en 2010, devenu un énorme succès cette année grâce à la reprise de Robin Schulz.

Mais souvent, ce sont les programmateurs radio puis le public qui décident du succès d'un de ces titres oubliés, qui viennent bousculer la hiérarchie factice des maisons de disque.

Has been la face B ?

Et François Thomazeau en est persuadé : Internet n'a pas tué l'esprit de la face B :

La face B n'a même jamais été autant d'actualité


 

Elle a juste évolué, sous la forme de titres bonus offerts en téléchargement à quelques privilégiés à la sortie d'un album par exemple. Toujours dans l'esprit d'une pépite, d'un petit trésor caché que seuls quelques initiés sauront dénicher et apprécier, au départ en tout cas.

Une face B n'est jamais à l'abri d'un gros succès !


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Commentaires