Les Croates sont nos nouveaux amis

le Reportage de la Rédaction Vendredi 28 juin 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Les Croates sont nos nouveaux amis
Ils débarquent lundi ! Les Croates rejoignent l'Union Européenne. Vu la situation économique de l'UE, on ne peut pas dire que l'annonce soulève l'enthousiasme des foules. Le Mouv' s'est rendu à Zagreb tâter le pouls de cette jeunesse née dans les gravas de l'ex-Yougoslavie.

 

On sera bientôt 28 sous le même toit ! Cette grande famille s'appelle l'Union Européenne. Comme dans toutes les smalas grand format, c'est un peu le bazar : il y a des tensions entre les uns et les autres, des jalousies, certains s'en sortent mieux que d'autres et les histoires de gros sous n'arrangent rien.

 

"A quoi sert l'Union Européenne?", la jeunesse croate répond sur le mur d'un centre culturel de Zagreb.

 

Dix-huit ans après la fin de la guerre, Zagreb va s'éloigner des Balkans pour se rapprocher de Bruxelles. Gaële Joly, de la rédac' du Mouv', s'est rendu sur place pour vérifier comment les Croates appréhendent ce grand pas de leur histoire. Est-ce un pas en avant ou en arrière ? Le peuple n'a pas forcément leur même avis que ses dirigeants.

 

Cette adhésion à l'Union a fait l'objet d'un référendum, l'an dernier. 66% des votants y étaient favorables. Mais moins d'un électeur sur deux s'était déplacé jusqu'à l'isoloir. A l'époque, c'est avec ce genre de pubs que le pouvoir tentait de convaincre :

 

 

Croatian EU Referendum - France from Andrej Korovljev on Vimeo.

 

Une famille croate, en vacances en Provence, trouve chez un restaurateur local du vin croate. Le slogan, en fin de spot, promet que "la libre circulation des marchandises est l'une des libertés fondamentales du marché unique".

 

Mouais. Admettons... Ana Burica et Josipa Masic n'ont pas de vin à nous refourguer, mais elles viennent de monter leur boîte. Elles proposent une application internet spécialisée dans le suivi médical. Avec l'ouverture des frontières, elles espèrent bien développer leur petit business.

 

Ana et Josipa, 23 ans chacune, et l'ambition affirmée de conquérir l'Europe. © Gaële Joly

 

Et si ce ne sont pas les produits qu'on exporte, ça peut aussi être les travailleurs. L'entrée dans l'Union, c'est la possibilité d'aller bosser ailleurs, faire ses études à l'étranger facilement, découvrir l'Europe et se sentir Européen. Mirela Travar préside Glavna Tajnic, un réseau de jeunes Croates. Et ce nouvel horizon, elle a hâte d'y goûter.

 

Mirela Travar fêtera l'adhésion lundi sur la Jelacic Platz, la place centrale de Zagreb. © Gaële Joly

 

Le risque, c'est de ne pas revenir. La Croatie est en pleine crise. 51,6% de chômage chez les jeunes, et le troisième PIB le plus faible d'Europe, derrière la Roumanie et la Bulgarie. Sur Facebook, un groupe de 60.000 membres propose de partager des astuces pour tailler la zone. Antonia Parat étudie les langues étrangères à Zagreb, et elle ne compte pas faire de vieux os dans la ville : 

 

 

Et puis il y a les autres. Tous les autres. Ceux qui flippent. Ils voient la Grèce toute proche sombrer, les Espagnols et les Portugais tirer la langue. Pour beaucoup de Croates, c'est clair : entrer dans l'Union, c'est rejoindre la cohorte des esclaves de l'austérité. Mate Kapovic est prof d'université. C'est surtout l'un des leaders du mouvement des Indignés croates. En 2011, il avait brûlé un drapeau européen.

 

Mate Kapovic, Indigné un jour, Indigné toujours. Il rêve d'une autre Europe. © Gaële Joly

 

A 28ans seulement, Sandra Petrovic est l'une des plus jeunes eurodéputés du Parlement. Tout juste élue, avant même que son pays rejoigne officiellement l'Union, elle a conscience des craintes de sa génération. Mais elle est persuadée que si le gouvernement fait preuve de responsabilité, l'aventure sera belle.

 

Sandra Petrovic, eurodéputée mais pas encore eurodépitée, membre du SPD (de centre gauche) @ Gaële Joly

 

 

Qui a raison, qui a tort ? La Croatie sera-t-elle la nouvelle Grèce ? Seul l'avenir le dira. Dans un sondage publié par la presse locale, seuls 7% des Croates pensent fêter ce week-end l'entrée de leur pays dans notre vieille Europe.

 

Retrouvez Gaële Joly sur twitter: @joelgaly

Commentaires