Les chansons d'humoristes

La livraison de la semaine Mercredi 16 octobre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Les chansons d'humoristes
Cette semaine on s'intéresse à certains humoristes qui ont tenté une carrière dans la chanson avec plus ou moins de succès avec Jean Yanne, le tube disco/bossa nova de Desproges, la Zoubida de Lagaf et le malheureux soubresaut d'Elie Semoun

 

Les humoristes se sont tous essayés plus ou moins à la chanson d'où le terme de chansonnier employé pour ce type de chanson aux paroles forcéments légères.

Le premier exemple significatif reste Jean Yanne, l'humoriste référence des années 1960 et modèle pour certains humoristes contemportains. Il s'est fait connaître par sa collaboration avec Jacques Martin et Daniel Prévost, plus tard ils ont formé l'équipe du "Petit rapporteur".

En 1965, il sort Avec Maria, chanson où il se penche sur la vie amoureuse et professionnelle d'un ouvrier P3 (ouvrier qualifié) qui officie chez Citroën.

Sept ans plus tard, Jean Yanne sort le film qu'il a réalisé Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, dont il a composé entièrement la BO .

En bon anarchiste, Jean Yanne égratigne tout le monde : les médias, les politiques, les syndicats, les ouvriers, les multinationales, les révolutionnaires barbus, les hippies, les goujats...

 

 

- L'Exemple réussi de Desproges

Quelques années plus tard (1977) Pierre Desproges va sortir A Bobo Bébé, chanson aux paroles très simples.

Extrait des paroles choisi : "Ah qu'il est beau le bébé { x6 } Ah qu'il est beau" sur un fond de disco bossa-nova afin un joli tacle glissé à ceux qui surfent sur la vague disco.

 

 
                 

 

La mort de Desproges n'a pas laissé seulement un vide humoristique sur scène, en termes de chansons d'humoristes également la suite des évennements fut tragi-comique.

 

- Le début de la fin...

Si on enlève le cas des Inconnus qui réussirent à faire de bonnes chansons comiques sans tomber dans la vulgarité, l'arrivée des années 90 a vu émerger une forme de trivialité avec Lagaf comme ambassadeur.

Premier acte en 1989 avec "Beau le lavabo". Le principe est simple : comme pour le tube de Desproges ont uitlise quelques syllabes. Le single est un carton : plus de 400.000 ventes.

 

Les connaisseurs d'électro auront reconnu l'instru de Lil' Louis - French Kiss

 

Souhaitant rééditer son succès en termes de vente, Lagaf remet le couvert avec "La zoubida", une chanson aux pleines de préjugés racsites : Zoubida est une jeune femme habitant à Barbès (Paris) et elle rencontre Moktar qui vient la chercher sur un scooter volé...

 

 

Le morceau a tellement marché que Titus, un éditeur de Jeu Vidéo des années 90 décida d'en faire un jeu vidéo, sorti en 1991 sur Atari et Amiga. Le jeu fut baptisé "Les aventures de Moktar" en référence au personnage principal de cette chanson de fin de soirée un peu trop arrosée :

 

 

- La dégringolade

Et puis là où cela s'est vraiment gatté, c'est lorsque les humoristes ont commencé à se prendre au sérieux lorsqu'ils chantaient.

Le meilleur exemple étant Elie Semoun qui a sorti deux disques tous les deux villependés dans la presse et boudés par le public. Malgré ce titre Femme actuelle

 

En même temps, c'était un peu inespéré de faire reposer les espoirs sur lui...

Commentaires