Les bons comptes font le bon avenir

le Reportage de la Rédaction Lundi 10 novembre 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Les bons comptes font le bon avenir
Le surendettement, ça vous parle ? En 2014, plus d'un million de français ont demandé de l'aide pour rembourser leurs dettes et sortir la tête de l'eau. Alors autant commencer très tôt à bien gérer son budget. L'association strasbourgeoise Crésus a créé un jeu de société pour apprendre à faire ses comptes en s'amusant.

Cela commence souvent par un simple prêt étudiant. Des intérêts pas trop élevés, juste de quoi arrondir les fins de mois, on commencera à rembourser avec les premiers salaires. Puis un crédit à la consommation pour meubler un peu son premier appart'.

Et pourquoi aussi pas une carte bancaire à débit différé ? Après tout, c'est pratique si on se lâche un peu en soirée, on aura bien le temps de se refaire le moment venu. Jusqu'à l'interdiction bancaire.

 

C'est pour éviter ce genre de pièges que le réseau Crésus, né en Alsace il y a 17 ans, fait de la prévention auprès des jeunes. Public ciblé en priorité: les apprentis, déjà salariés, mais pas vraiment sortis de l'adolescence.

Une population particulièrement exposée aux risques de surendettement selon Astrid Meslier, chargée du programme de prévention et d'éducation budgétaire chez Crésus:

Astrid  Meslier(mains en l'air) cliquez sur le player ©  Sébastien Sabiron

 

L'association aimerait pouvoir intervenir dès la troisième, pour pallier l'absence d'éducation budgétaire à l'école. Pas vraiment à l'ordre du jour. Alors Crésus Alsace a développé un jeu de société destiné aux 15-25 ans.

"Dilemme" est un jeu de plateau, une sorte de Monopoly en moins bling bling, où l'on paye ses factures et son loyer plutôt que de s'acheter des hôtels. Ce jour là à Strasbourg les BTS Management et vente de l'ESCM se prêtent au jeu.

Un mois, 1.200 euros, plein de trucs à payer © Sébastien Sabiron

 

"Dilemme" a déjà été expérimenté auprès de 1.500 apprentis en 2013-2014. En majorité rattachés au foyer fiscal de leurs parents, les 15/24 ans ne sont pas les plus touchés par le surendettement. Ils représentent seulement 2% du million de dossiers déposés en 2014.

N'empêche, tous connaissent des fins (ou des milieux) de mois difficiles qui peuvent être évitées en gérant mieux son budget :

"Et je peux prendre un crédit pour payer les impôts ?" © Sébastien Sabiron

 

En 2008, 250.000 dossiers de surendettement ont été déposés. En 2014, la Banque de France en a enregistré plus d'1 million, soit un dossier toutes les 10 minutes. Une problématique profondément accentuée par la crise, qui conduit aux pires extrémités. Chaque jour en France, trois personnes se suicident parce qu'elles sont surendettées. 

 

> Vous rencontrez des problèmes de surendettement ? Rendez-vous sur le site de Crésus ou sur celui de la Banque de France.

Reportage, photo : Sébastien Sabiron.


 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires