Le tour de France connecté

La Pop au carré Mardi 22 juillet 2014

Réécoute
Le tour de France connecté
Plus que quelques étapes dans la Grande Boucle 2014, et on peut suivre ça depuis l'autre bout du monde. Jamais l'épreuve cycliste n'a été aussi connectée. Internet et les réseaux sociaux prolongent la course tout en servant de supports pub supplémentaires aux sponsors.

 

En 1913, Eugène Christophe brisait sa fourche sur le Tourmalet. Après avoir parcouru dix-sept bornes à pied, son vélo sous le bras, il répara l'engin soi-même, dans l'atelier d'un forgeron. Un siècle plus tard, la technologie a évolué. On ne demande plus aux cyclistes du Tour de jouer aux forgerons mais plutôt aux cameramen. Chaque matin, quatre mini-caméras sont placées sur les vélos de coureurs volontaires. France Télévisions diffuse ensuite les images, après montage.

 

Captures d'écran du Tour 2014 © France Télévisions (cliquez sur l'image pour lancer la vidéo)

 

Ca tangue parfois jusqu'à l'écoeurement, et la pluie limite souvent la visibilité, mais le résultat est significatif de la misère vécue par les participants. Vous pouvez donc partager ces contenus tout neuf sur les réseaux sociaux. Autre nouveauté 2014 : le Tour est présent sur Snapchat (demandez le compte letourdefrance), autant qu'il l'était déjà sur Twitter (@letour).

L'oiseau bleu ayant toujours un temps d'avance, les organisateurs sont allés plus loin cette année, en lançant The Social Corner, un système de géolocalisation des tweets alimenté en temps réel. Justement, je me demandais ce qu'on pensait de Thibaut Pinot à Santiago du Chili.

 

La plate-forme "The Social Corner" mise en place par le Tour © ASO

 

Twitter et le Tour, ça ne date pas d'hier, mais le peloton aujourd'hui est lui aussi omniprésent sur le réseau. Sur les 198 coureurs alignés au départ de Leeds, 160 ont un compte officiel. Les organisateurs les ont listés par ici. Le maillot jaune, Vincenzo Nibali, affiche 115.000 followers. Le Français Arnaud Démare, nettement moins bien classé (164e au départ de la 16e étape), peut s'enorgueillir de plus de 20.000 contacts. Son arrêt-pipi dans un camping-car, largement diffusé sur Vine, a accru sa web-notoriété.

 

 

Le coureur de la FDJ a su faire preuve d'autodérision, en répondant le soir-même à ce buzz par un post concis et efficace pour calmer tout le monde :

 

 

Si vous n'avez pas réussi à intégrer le peloton, il reste les versions numériques de la course. A l'appli mobile officielle, on pourra préféré le Sporty Finger Game proposé par l'équipementier Le Coq Sportif (la marque qui coud le maillot jaune). Les 21 étapes y sont recréées à l'identique sur des Google Maps. A vous de les parcourir en pédalant sur l'écran de votre smartphone avec vos doigts.

 

L'appli mobile "Sporty Finger Games" © Le Coq Sportif, 2014

 

3.000 personnes ont pris par à cette cyber-course, trois seulement sont arrivées au bout, après 40h de pianotage acharné. Une audience minime par rapport à l'audimat des retransmissions télés, mais Cyril du Cluzeau, directeur marketing du Coq Sportif, ne voit pas les choses sous cet angle :

Vous vous rendez compte !? Trois personnes ont passé 40h en contact avec nous, la moyenne étant une vingtaine de minutes passées sur ce jeu ! Aujourd'hui, la communication, ce sont les grands médias, mais aussi une entrée dans l'intimité, avec des gens qui veulent interagir avec notre marque, et à ce titre, je crois que c'est réussi.


 

La marque prépare des applis similaires pour d'autres événements, peut-être liés au tennis. Le jeu du Tour de France, lui, est clos depuis le 15 juillet. Il reprendra exceptionnellement le jour de l'arrivée sur les Champs-Elysées, le 27 juillet, pour vous offrir quelques lots supplémentaires.

 

"Retour sur cent tours", une série de chroniques cyclistes sur l'histoire de la Grande Boucle. Ecoutez tout ça en cliquant par ici.

Mais au fait, pourquoi regarder le Tour de France ? Notre philosophe Gilles Vervisch vous le dit en cliquant par là.

 


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

 


 

Photo de couverture : Cc FlickR dan_a

Reportage et mise en page : Augustin Arrivé

 

Commentaires